Congoforum Congoforum


News
Analyse et réflexion
Coopération
Economie
Fiche du Congo
Fiche de la Belgique
Développement
Interviews
Liens

print

Dernières infos

16.04.18 CongoForum – Recrudescence de l’insécurité à Kitshanga au Nord-Kivu


GOMA – Le Mwami de Kitshanga, Willy Indwe 4, dans le territoire de Masisi sort de son silence sur la situation sécuritaire locale. Il y a eu trop d’assassinats dans plusieurs villages.

Dans une interview exclusive avec CongoForum, le Mwami précise que l’insécurité à Kitshanga serait causée par la distribution d’armes aux populations par certaines personnalités bien connues et par l’arrivée massive de réfugiés rwandais en RDC, en particulier dans le Masisi. 

Selon ce chef coutumier on ne sait pas intervenir parce que les gens qui détiennent les armes ne sont pas identifiés et parce qu’il faut savoir que 80% de la population de Masisi est armée.

La plus grande difficulté est et reste l’insécurité, dit le Mwami. Willy Indwe 4 se réalise qu’aucun développement de la région sera possible sans la sécurité. Raison pour laquelle il invite le gouvernement congolais à prendre ses responsabilités. C’est au gouvernement de sécuriser la population et ses biens. Personne ne fera cette tâche à sa place.

Le Mwami dit avoir mené des recherches sur tous les plans pour reconstruire la paix à Kitshanga. Malheureusement sans suite favorable. « Le jour où l’autorité compétente viendra récupérer les armes, il y aura le calme », dit-il.

Le chef coutumier dénonce les nombrables assassinats dans la zone. Récemment encore, le curé de Kitshanga, l’abbé Etienne, était tué en pleine journée, en présence de plusieurs personnes qui étaient venus pour fêter Pâques. Quasiment tous les jours, il y a des morts. Les agriculteurs ne savent plus cultiver leurs champs. Le jeune Mwami note que la présence des ONG dans la zone ne dit absolument rien à la population.

Selon Willy Indwe 4, plus de 20 groupes armés sont actifs dans le Masisi. Il demande à la communauté internationale de penser à la population de Kitshanga et de tout le Masisi. Cette population souffre à cause des groupes armés. Le Mwami invite la communauté internationale à s’associer à des projets locaux. Il espère aussi une sensibilisation pour convaincre les combattants armés à déposer les armes pour faciliter un développement positif du terroir.

© CongoForum – Paulin Munyagala, 16.04.18



< Retour