Congoforum Congoforum


News
Analyse et réflexion
Coopération
Economie
Fiche du Congo
Fiche de la Belgique
Développement
Interviews
Liens

print

Dernières infos

10 08 18 Hors course de la présidentielle : M. Katumbi attaque J. Kabila devant le Conseil d’État pour recouvrer son droit à participer à l’élection (7/7.cd)

La clôture de dépôt des candidatures à la présidentielle est intervenue le 8 août 2018 sans que le président de Ensemble pour le Changement n’ait pu déposer son dossier.


Selon le secrétaire général de Ensemble, l’interdiction faite à Moïse Katumbi d’entrer sur le territoire national lui a porté préjudice. De même que le refus opposé à son jet de survoler et d’atterrir en RDC, insiste Delly Sesanga, a aussi empêché Katumbi de faire acte de candidature.

Malgré qu’il soit en principe hors course de la présidentielle de décembre, l’ex gouverneur de l’ex Katanga ne s’avoue pas pour autant vaincu.

Il a décidé d’utiliser toutes les voies légales pour prendre part à la prochaine présidentielle.

Ses avocats ont déposé le 9 août 2018 deux requêtes sur la table du premier président du Conseil d’État, Felix Vunduawe.

La première en référé porte sur sa liberté d’aller et venir en RDC. Katumbi sollicite du premier président du conseil d’État de lever toutes les mesures administratives lui interdisant d’entrer sur le territoire et d’y circuler librement. Le patron du TP Mazembe accuse le président Joseph Kabila d’avoir instruit non seulement l’autorité de l’aviation civile de refuser l’autorisation d’atterrissage de son avion, mais aussi la Direction Générale de Migration « DGM », de ne pas l’autoriser de pénétrer le territoire congolais par route à partir de la Zambie.

Quant à la deuxième requête en référé, elle porte sur les mesures « conservatoires » qui permettraient à Katumbi de déposer sa candidature à la CENI.

À travers cette requête, l’ancien gouverneur de l’ex-province du Katanga demande au 1er président du Conseil d’État d’ordonner à la CENI, de recevoir sa candidature étant donné que son droit de circuler sur le sol congolais est garanti par la constitution et a été systématiquement violé.

Le greffier de cette haute juridiction nouvellement installée, absent, les deux requêtes du président Katumbi ont été déposées au secrétariat du premier président du Conseil d’État .

Par ailleurs, une rencontre est prévue ce vendredi 10 août 2018 entre le président du Conseil d’État et le secrétaire général de Ensemble Delly Sesanga.

Pour certains analystes, les deux requêtes de Katumbi constituent un premier test pour mesurer le degré de neutralité de l’équipe Vunduawe.

Jephté Kitsita

< Retour