Congoforum Congoforum


News
Analyse et réflexion
Coopération
Economie
Fiche du Congo
Fiche de la Belgique
Développement
Interviews
Liens

print

Actualités

09.10.18 Au moins 180.000 clandestins congolais en Angola sont rentrés en RDC (RTFB)

Au moins 180.000 ressortissants de République démocratique du Congo (RDC) en situation irrégulière en Angola sont rentrés dans leur pays depuis le début d'une opération controversée lancée par Luanda contre les clandestins, ont annoncé mardi les autorités.
"Ces derniers jours, au moins 180.802 citoyens de la RDC ont librement quitté notre pays", a déclaré à la presse le commissaire de police Antonio Bernardo.



Opération visant les étrangers en situation irrégulière

L'Angola a lancé la semaine dernière, notamment dans la région du Lunda Norte (nord), une opération visant, selon le porte-parole du gouvernement de cette province Armando Cipema, les "étrangers en situation irrégulière dans le pays, notamment dans les maisons d'achat de diamants". 
L'intervention des forces de l'ordre a causé des incidents violents impliquant la police, les clandestins et la population locale. Selon une ONG congolaise et plusieurs médias angolais, ces affrontements ont causé au moins une dizaine de morts dans les rangs des immigrés venus de ONG.

Un porte-parole de la police locale, Rodrigues Zeca, a catégoriquement démenti ces chiffres lundi soir.

"C'est un mensonge. Il n'y a pas eu quatorze morts et pas de policier tué ici (...) tout ça n'est que de la spéculation", a déclaré M. Zeca, "les Congolais illégaux veulent créer une tempête dans un verre d'eau pour profiter de la situation".

Les postes-frontière congolais de la région ont confirmé ces derniers jours le passage de plusieurs milliers de citoyens de la RDC de retour dans leur pays.

Lors de son point presse mardi, Antonio Bernardo a confirmé qu'au moins 800 étrangers avaient été arrêtés, dont de nombreux Congolais mais aussi des Libanais, Maliens et Nigérians soupçonnés de participer au trafic de diamants.

"Plus de 120 maisons d'achat ou de vente de diamants, dont seulement trois étaient tenues par des Angolais, ont été fermées et nous avons récupéré 31.742 pierres d'un poids estimé à 1.894 carats", a précisé le commissaire.

3 millions d'étrangers

L'Angola, qui compte quelque 28 millions d'habitants, abrite 3 millions de citoyens étrangers dont une moitié d'illégaux. La plupart vivent dans les zones d'exploitation du diamant, une des principales ressources du pays.

"Après cette opération, nous allons restructurer notre secteur du diamant de façon à ce qu'il contribue à notre économie et à notre équilibre budgétaire", a conclu Antonio Bernardo.


< Retour