Congoforum Congoforum


News
Analyse et réflexion
Coopération
Economie
Fiche du Congo
Fiche de la Belgique
Développement
Interviews
Liens

print

Reportages

08.11.18 GLPI multiplie les bâtisseurs de la paix dans la région des Grands Lacs (CongoForum)


GOMA – L’organisation GLPI multiplie les bâtisseurs de la paix dans les pays des Grands Lacs. Le Great Lakes Peacebuilding Institute (GLPI) a été fondé en 2004 et a son siège au Burundi. Il est le résultat de la coopération entre trois organisations : COMPARE en RDC, MIPAREC au Burundi et Freedom House au Rwanda.

L’existence de GLPI à permis de former de nombreux jeunes (h/f) sur la résolution pacifique des conflits et la reconstruction de la paix dans leurs communautés respectives. Ces jeunes viennent d’organisations locales et internationales. Des chefs des églises participent aussi aux formations.

Chaque année, GLPI organise en octobre une session de formation au centre MIPAREC à Gitega, la deuxième ville du Burundi. A côté de toute une série d’autres formations. L’optique est toujours de contribuer à la reconstruction de la paix dans le monde. Les participants viennent de la RDC, du Burundi, du Kénya, du Rwanda, de l’Ouganda, des Philippines etc. Pendant un mois, GLPI encadre les artisans de la paix dans différents domaines.

Selon le pasteur burundais Aloïse Ningabira, un des lauréats de la formation, GLPI livre un travail excellent. « Leur travail me permet de bien travailler dans mon organisation », dit-il. « C’est aux participants de tous ces pays de changer la situation chez eux. Il faut commencer par la base et encourager la population à cultiver la paix et à bannir la haine. »

L’organisation de Ningabira connaît de multiples difficultés, entre autre le manque de moyens financiers. « Nous arrivons à nous en sortir grâce à nos organisations partenaires. »

Depuis sa création GLPI a su produire plusieurs artisans de la paix. Certains d’entre eux sont très actifs dans la consolidation de la paix, chacun dans son domaine d’intervention. Parmi eux figurent des journalistes, des religieux, des enseignants, des politiciens etc.

« Indirectement, GLPI participe aussi à la résolution de conflits en RDC à travers ses lauréats qui militent pour la paix au Congo », souligne Ningabira.
La coordinatrice actuelle de GLPI est Christine Sumog, une jeune femme de nationalité philippine. Elle est très engagée dans le « peacebuilding ». « Si les lauréats mettent en pratique tout ce qu’ils apprennent chez nous, les Grands Lacs seront un vrai paradis », pense Christine.

© CongoForum – Paulin Munyagala, 08.11.18
 

< Retour