Congoforum Congoforum


News
Analyse et réflexion
Coopération
Economie
Fiche du Congo
Fiche de la Belgique
Développement
Interviews
Liens

print

Reportages

27.11.18 Campagne électorale: la ville de Goma inondée d'affiches et de calicots (CongoForum)


GOMA - Dans la ville de Goma et dans toute la province du Nord-Kivu, la campagne électorale a débutée depuis le début de la semaine dernière. Goma est composé de 2 communes et 18 quartiers. Plusieurs candidats se sont inscrits au bureau provincial de la CENI au Nord-Kivu. Ils espèrent être élus dans l'assemblée provinciale ou au niveau national.

La ville de Goma est inondée d'affiches, de calicots et de drapelets de candidats. CongoForum a observé comment se déroule la campagne électorale sur place et quels sont les efforts des différents regroupements politiques pour se faire connaître auprès du public. Tous espérent obtenir la faveur des électeurs dans cette période fatidique de la politique en RDC.  

Partout en RDC, la campagne électorale a été lancée depuis le jeudi 22 novembre 2018. A Goma, on remarque pas mal de photos, de calicots et d'autres matériaux pour donner une visibilité aux candidats. Par exemple sur les mûrs, sur le poteaux de la SNEL etc. Des artistes, journalistes, comédiens, sportifs, pasteurs, architectes, opérateurs économiques, enseignants, avocats et autres se présentent devant les électeurs. 

Des vieux sages de la ville se demandent qui parmi les futurs élus sera effectivement en mesure de répondre aux besoins et aux attentes de la population. Certains disent: "Si tu veux devenir patron à moindre coût, il faut surtout faire une carrière politique en RDC où la corruption bat son plein. Mais alors il faut le faire avec intelligence, souplesse et trahison."

"Selon moi, tout compatriote qui prétend de faire la politique pour défendre la population devrait oeuvrer pour la consolidation de la paix à travers son métier de tous les jours au lieu de participer à la course au pouvoir", dit monsieur Tembeya Kakule, un ancien politicien handicappé à cause des guerres en répétition. "Laissons la politique aux politiciens qui maîtrisent bien ce domaine depuis des années".

Les journalistes qui couvrent le processus électoral sont d'avis que les autorités et la communauté internationale doivent prendre leur responsabilité en sécurisant les personnes qui travaillent dans les médias. Les acteurs des médias doivent pouvoir travailler en toute tranquillité, sans avoir peur de certains candidats. Les journalistes doivent essayer d'informer les citoyens sans qu'ils soient menacés, intimidés ou pire. 

Jusqu'à présent, pas mal d'habitants de Goma semblent ne pas encore savoir à qui confier leur vote. La division dans l'opposition congolaise ne fait que compliquer les choses.

Pour l'Assemblée Nationale, on compte 15.358 candidats pour 500 sièges.

(c) CongoForum, 27.11.18



< Retour