Congoforum Congoforum


News
Analyse et réflexion
Coopération
Economie
Fiche du Congo
Fiche de la Belgique
Développement
Interviews
Liens

print

Reportages

10.01.19 Victoire de Félix Tshisekedi : réactions dans le pays (CongoForum)

L'élection de Félix Tshisekedi à la présidence est globalement saluée avec joie et soulagement. Le changement tant attendu et au nom duquel le peuple congolais a payé un lourd tribut est enfin là !

A Kinshasa, après la publication des résultats provisoires de l'élection présidentielle du 30 décembre par la Commission électorale nationale indépendante (CENI), proclamant Félix Tshisekedi gagnant, la vente du béret appelé communément "Mogniere" est passée à une vitesse de croisière au siège de l'UDPS. Le "Mogniere",  est un style hérité par la "Base" de feu Etienne Tshisekedi wa Mulumba. 
 
A Mbuji-Mayi, ce jeudi 10 janvier ressemble à un jour de grande fête. Des réjouissances populaires, qui ont commencé la veille, se poursuivent tous les coins du chef-lieu de la province du Kasaï-Oriental. Toutes les activités tournent au ralenti, un peu partout. Difficile de se trouver un moyen de transport. 
Même les taxis-motos éprouvent des difficultés pour circuler, en raison du nombre des gens sur les chaussées. Toutes les grandes artères sont remplies des personnes qui vont et viennent, le corps entièrement saupoudré. D’autres sont recouverts des rameaux, gong à la main, vuvuzela et sifflets vissés aux lèvres. 
Les motos et autres véhicules roulent à vive allure, phares allumés, klaxons actionnés. 
Banques, agences de transfert de fonds, certains commerces… sont  fermés. Mais les bistrots sont remplis et diffusent de la musique à grand décibel. Par-ci, par-là, les passants exécutent des pas de danse.

La ville de Matadi (Kongo-Central) a vibré après la publication de résultats provisoires de la présidentielle 2018.
Coups de sifflets, claquements des marmites, klaxons des camions et même pétards ont été entendus dans certains quartiers de la ville de Matadi. « Vive le changement ! », s’exclamait certains habitants de la commune de Matadi.  De l’autre côté vers la cité, un autre partisan de l’UDPS (parti du nouveau président) criait haut et fort :
« Corneille Nangaa (président le CENI) entre dans l’histoire par la grande porte pour avoir fourni les résultats qui reflètent effectivement la volonté de la population qui aspire au changement ».
Jusqu’en fin de la matinée, on observait de gauche à droite des Matadiens sur des motos avec les effigies de Félix Tshisekedi en train d’arpenter dans la joie les artères de la ville. Aucun incident n’a été signalé après la publication des résultats.

A Kikwit, dans le Bandundu, dans la province du Kwilu, fief du candidat perdant Fayulu, deux personnes ont été tuées par balles,  lors d’une manifestation contre les résultats présidentiels proclamant Félix Tshisekedi vainqueur des scrutins. Un jeune a été tué au niveau de l’église Chapelle des vainqueurs et un autre a trouvé la mort au quartier Kikwit III. Plusieurs blessés par balles ont été enregistrés.
Le bâtiment abritant le tribunal de paix a été incendié par des jeunes gens en colère. Trois bureaux de commissariat de la police et le siège du Parti lumumbiste unifié (PALU) ont été saccagés, tandis que quatre bus de transport en commun TRANSCO ont aussi été incendiés.
Les habitants de Kikwit, l’une des bases électorales de Martin Fayulu, affirment que les résultats publiés par la CENI ne reflètent pas la vérité des urnes.

A Mbandaka, dans la province de l'Equateur, la réaction  est mitigée.  
Jusqu’à 7 heures locales ce jeudi 10 janvier à Mbandaka, l’ambiance était encore timide à travers la ville, contrairement à l’accoutumée. Quelques Mbandakais se regroupaient çà et là, pour commenter l’élection de Felix Tshisekedi comme nouveau président de la République, selon des chiffres provisoires livrés aux petites heures du matin par la CENI. Aucune manifestation d’envergure n’est encore enregistrée dans la ville.
Dans plusieurs quartiers de la ville, certains jubilaient encore ou passaient des coups de fil à partir de leurs maisons, pour connaitre le sort de leurs candidats à la députation provinciale. Ils disaient craindre de sortir la nuit de peur de se heurter aux forces de l’ordre, massivement déployées ces derniers temps dans cette ville de l’Equateur.
Nombreux s’attendaient plutôt à voir proclamé le candidat nº 4 de la coalition Lamuka, Martin Fayulu, qu’ils estiment avoir été élu massivement le 30 décembre dans la province.
Ce matin, c’était une joie mitigée dans la ville. Certains électeurs se disent libérés du suspense et saluent ce qu’ils considèrent déjà comme un changement de régime qu’ils souhaitaient, avec un opposant à la tête de la RDC.
D’autres ont plutôt salué la sagesse de la CENI. Face à la tension qu’il y avait dans le pays, disent-ils, le choix de Tshisekedi a permis d’éviter un affrontement entre de nombreux adeptes de la coalition Lamuka et ceux du FCC. 

A Kananga, des scènes de liesse se multiplient depuis la publication des résultats provisoires de l’élection présidentielle. Au moment où le président de la commission électorale annonce la victoire de Felix Tshisekedi, une grosse clameur monte depuis les quartiers populaires jusqu’au centre-ville. Des cris de joie sont entendus à partir de plusieurs coins de Kananga.

Des habitants de la capitale cuprifère, Lubumbashi, ont choisi la place de la poste, en plein centre-ville, pour fêter la victoire du nouveau président élu, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo. Plusieurs autres artères de Lubumbashi ont été envahis par des motards qui sont débout depuis 4 heures du matin, juste après l'annonce de la victoire du président de la coalition "Cap pour le changement" (CACH). 
Dans la commune de la Kenya, surnommée commune « Rouge », fief de Moise Katumbi et de Kyungu wa Kumwanza, la désolation et l'amertume sont visibles sur les visages de la population. Ce, malgré la victoire d’Antoine Gabriel Kyungu wa Kumwanza élu député provincial. 

A Kisangani, des partisans de l’opposant Martin Fayulu, arrivé deuxième, ont manifesté ce jeudi 10 janvier 2019 contre les résultats proclamés par la commission électorale. 

L’ambiance a vite conquis Bukavu, capitale de la province du Sud-Kivu, dans la matinée de ce jeudi, à l’audition du nom du président élu. Les artères de la ville étaient inondées de monde, à l’aube de ce jeudi. Jeunes et vieux sont sortis massivement rendre hommage au nouveau président ; ils scandaient des chants de triomphe. Félix Tshisekedi est bien le candidat des attentes de plusieurs bukaviens, d’où cette liesse digne d’une réelle victoire.

< Retour