Congoforum Congoforum


News
Analyse et réflexion
Coopération
Economie
Fiche du Congo
Fiche de la Belgique
Développement
Interviews
Liens

print

Communiqués

18 07 17 La LuCha - URGENT : Appel à des manifestations pacifiques le lundi 31 juillet 2017, sur toute l’étendue de la RDC

Le Peuple Congolais a été assez abusé ! Des concertations aux dialogues successifs; des prétextes financiers aux arguments autour du fichier électoral; jusqu’au chaos sécuritaire délibérément créé par le pouvoir au Kasaï, au Kivu, et ailleurs dans le pays. La situation économique et sociale des Congolais atteint un degré intenable avec un Franc Congolais qui ne vaut plus grand-chose.
Pendant ce temps, chaque jour des nouvelles révélations éclatent sur l’enrichissement de la « galaxie Kabila » et l’opulence dans laquelle elle vit, tandis que des millions de Congolais meurent de faim, de soif, de maladies et d’insécurité ; que les agents de l’Etat ont un salaire de misère…

En déclarant que les élections sont « impossibles à tenir » à l’échéance de décembre 2017, le président de la CENI, Corneille Nangaa et le gouvernement qu’il semble servir ont lancé un défi  à notre peuple comme pour tester le degré de sa colère et de sa détermination. Ils ont frontalement insulté la patience et l’indulgence de ce peuple qui, le 19 décembre dernier, avait douloureusement consenti au compromis trouvé avec la CENCO !

Le peuple doit répondre avec éclat à ce défi, en démontrant qu’il est DEBOUT et qu’il n’entend plus accorder à KABILA un seul jour de plus au-delà de décembre 2017. C’est pourquoi, ce lundi 31 juillet 2017, date à laquelle la CENI s’était engagée à rendre disponible un fichier électoral révisé et complet, nous lançons cet appel solennel à une immense mobilisation citoyenne aux quatre coins de la RDC, à travers des marches pacifiques devant partir des différents quartiers pour chuter aux sièges de la CENI.

L’objectif est clair :

1. Rappeler haut et fort que le Peuple n’accordera plus un seul jour de plus à Kabila et son régime, au-delà de décembre 2017, sous quel que prétexte ou quels qu'arrangements politiciens que ce soient ;

2. Exiger de la CENI la publication immédiate d’un calendrier électoral clair, tenant compte de l’échéance non-négociable de décembre 2017 en ce qui est de la tenue effective des élections présidentielle, législatives et provinciales, afin de permettre la restauration rapide de l’ordre et de la paix sociale ;

3. Protester contre la dévalorisation continue du taux du dollar américain et la politique de la terre brûlée en cours dans le pays (Kivu, Kasaï, Kinshasa…).

Cet appel s’adresse à tous les Congolais qui aiment la patrie, sans distinction d’appartenances politique, sociale, religieuse ou autre. Car personne ne va sauver le Congo à la place des Congolais eux-mêmes.

Alors, DEBOUT CONGOLAIS !

Le lundi 31 juillet 2017, levons-nous tous,  sans violence : hommes et femmes, jeunes et vieux, et descendons dans les rues vers les sièges de la CENI dans toutes les villes et tous les territoires de la RDC pour scander notre colère, nos frustrations et nos exigences pour l’alternance politique cette année 2017. 
Les divisions et les égos sont le meilleur cadeau que les oppresseurs de notre peuple peuvent espérer : surpassons-nous et montrons l’image d’un peuple uni et déterminé !

Nous appelons les organisations et corporations professionnelles, les leaders religieux, les musiciens et autres leaders d’opinion, les associations diverses, les chefs des partis et regroupements politiques qui sont réellement du côté du peuple, les étudiants, les élèves, les militaires, les policiers, les magistrats et à leurs époux, épouses et enfants… à tous soutenir et participer à cette mobilisation citoyenne.

La LUCHA rappelle aux membres des forces armées et de la police que le Congo n’appartient pas à un homme, mais au peuple Congolais dont ils font eux-mêmes partie. Le changement que le peuple veut, c’est aussi pour eux. Alors ils doivent refuser d’obéir à tout ordre de tuer, blesser ou empêcher la population de s’exprimer. Au contraire, leur devoir est de soutenir le peuple dans sa quête de liberté et de dignité, face à un régime qui les traite comme des moins que rien malgré leurs sacrifices et leur loyauté. La MONUSCO doit quant à elle prendre toutes les dispositions, préventives et actives, pour assurer la population au cours des manifestations projetées, conformément à son mandat.

Citoyens, unis, nous sommes une force qu’aucune tyrannie ne peut vaincre: DEBOUT CONGOLAIS !

Fait à Kinshasa, le 17 juillet 2017.

Pour la Lucha,
La Cellule de Communication.

< Retour