Congoforum Congoforum


News
Analyse et réflexion
Coopération
Economie
Fiche du Congo
Fiche de la Belgique
Développement
Interviews
Liens

print

Communiqués

16.08.17 Position officielle de la LUCHA RDC-Afrique face à la persistance de l'impasse politique


Le mouvement citoyen LUCHA RDC-AFRIQUE reste et demeure profondément préoccupé par la situation sociopolitique et économique en RDC qui ne cesse de dégrader d’avantage alors que le pays est prétendument dirigé (hausse de prix des denrées alimentaires, corruption devenue un mode de vie, détournement de fonds publics, Blanchiment des capitaux, effondrement de la monnaie nationale, chômage endémique, évasions spectaculaires à la manière de Prison Break dans différentes prisons…)

La LUCHA RDC estime que la persistance de la situation politique au pays de LUMUMBA représente une menace à la stabilité, prospérité et la paix dans la région des grands - lacs et l’Afrique dans son ensemble. Le Mouvement Citoyen LUCHA RDC rappelle à la classe politique dans son ensemble (opposition comme majorité) que l’accord de la saint sylvestre a déjà fixé une ligne rouge à ne pas franchir sans élections. Cette ligne rouge est fixée au 31 décembre 2017.

Toute fois ayant évité un désastre pouvant survenir à cause de la non tenue de l’élection présidentielle en décembre 2016 comme le prévoyait la constitution du peuple congolais, la LUCHA déplore que la mise en application de l’accord de la saint sylvestre bute à des nombreuses difficultés qui mettent en péril le processus devant conduire aux élections crédibles et pacifiques cette année. En sus, après que la classe politique dans son ensemble a manifesté toutes ses limites face à la crise que traverse notre cher et beau pays la RDC et malgré la nomination du premier ministre et celle du président du conseil national de suivi de l’accord et du processus électoral (CNSA) a l’absence de la CENCO et en violation totale de l’accord, le Mouvement citoyen LUCHA RDC - AFRIQUE constate avec chagrin et amertume que le pays de KIMBANGU est loin de sortir du pétrin. Le peuple congolais et la LUCHARDC - AFRIQUE condamne avec la toute dernière énergie le comportement de la CENI, seule et unique structure technique habilitée à organiser les élections en toute liberté et indépendance. Mais il est de toute évidence aujourd’hui qu’elle s’est transformé en une jumelle et copine du pouvoir en place. A cet effet, le mouvement citoyen LUCHA RDC-AFRIQUE met sévèrement en garde la classe politique congolaise (majorité et opposition) de faire attention dans cette situation désastreuse qui mine notre pays et de savoir que lorsque la colère du peuple va se manifester, personne ne sera épargnée.

En somme, le mouvement citoyen LUCHA RDC-AFRIQUE recommande :

A la CENI à travers son Président : - De passer rapidement à la publication dans le meilleur délai d’un calendrier électoral détaillé pour l’ensemble des élections surtout la présidentielle qui devront impérativement se tenir d’ici décembre 2017 ;
De savoir que les motifs sécuritaires avancés sont intolérables et suicidaires vis-à-vis du Peuple Congolais en général et en particulier celui du grand Kasaï. Ces motifs sont une intention manifeste de retarder des élections mais aussi c’est une façon de priver de facto aux citoyens de cette contrée de la possibilité d’exercer leurs droits civils, politiques pour les élections prévues à la fin de cette année 2017 conformément à l’accord de la saint Sylvestre, bien qu’il ait permis aux uns d’avoir des postes et aux autres de maintenir les leur.

A la majorité présidentielle (MP) : - De faire gaffe face au schéma cynique du référendum auquel elle veut conduire le Peuple Congolais dans le but de permettre à leur chef de briguer un autre mandat, ce qui est contraire au contenu de l’accord de la CENCO.
De savoir que le peuple congolais n’est pas actuellement favorable à une telle initiative manifestement machiavélique et qui risquerait de Plonger le pays dans un chaos. A défaut de cela, la majorité présidentielle et le gouvernement vont rencontrer sur leur chemin la LUCHA et tout le Peuple Congolais surtout la Jeunesse.

A la police nationale congolaise (PNC) et aux FARDC
De savoir que les forces armées sont républicaines. Elles sont au service de la nation tout entière et non au service d’un individu. Sous peine de haute trahison, personne ne peut les détourner à ses fins propres. Elles ne doivent pas répondre à un ordre manifestement illégal.
De savoir que la souffrance qui accable le peuple congolais, les accable aussi.

Congolais TELEMA, l’heure est Grave.

Fait à République Démocratique du Congo, le 11/08/2017

Pour le mouvement citoyen LUCHA RDC-AFRIQUE

< Retour