Congoforum Congoforum


News
Analyse et réflexion
Coopération
Economie
Fiche du Congo
Fiche de la Belgique
Développement
Interviews
Liens

print

Communiqués

L’ULiège crée la Chaire internationale Mukwege « La violence faite aux femmes et aux filles dans les conflits

En concertation avec le Dr Denis Mukwege, l’Université de Liège a décidé la création d’une Chaire internationale sur « La violence faite aux femmes et aux filles dans les conflits », en abrégé « Chaire Mukwege ».

Cette démarche initiée par le professeur émérite (ULiège) Véronique De Keyser vise à développer les recherches interdisciplinaires dans le domaine des violences sexuelles à l’égard des femmes et à fédérer sur cette thématique les connaissances de différents partenaires et universités dans le monde.
 
«  Plus j’avance dans la vie, plus je m’aperçois qu’il y a autour de la problématique de la violence faite aux femmes des inconnues que seul je ne pourrai lever.. Il reste tant de questions sans réponse dans le domaine médical, psychologique, juridique, historique, socio-économique », explique le Dr Denis Mukwege.
 
La Chaire Mukwege est attachée au Centre d’Expertise en Psychotraumatismes et Psychologie légale, dirigé par le Pr Adélaïde Blavier à l’Université de Liège. L’objectif est de créer un réseau international de recherches sur le thème des violences sexuelles subies par les femmes en situation de conflits, raison pour laquelle la Chaire va s’ouvrir à différentes universités qui ont déjà accueilli le Dr Denis Mukwege, notamment celles qui lui ont décerné un titre de docteur honoris causa.
 
En Belgique, l’ULB travaille déjà à l’hôpital de Panzi dans le domaine des formations aux techniques médicales et chirurgicales. L’UCL a décerné en 2014 un titre de docteur honoris causa au Dr Mukwege. L’ULiège a établi depuis 2014 une étroite collaboration entre l’équipe de psychologues de l’hôpital de Panzi et celle du Centre d’Expertise en Psychotraumatismes et Psychologie légale (chercheurs et étudiants) ainsi qu’avec le CHU de Liège et l’asbl Les Enfants de Panzi. Les contacts avec les universités de Harvard (USA), Manitoba (Canada), Edimbourg (Royaume Uni) et d’Angers (France) sont également en cours.
 
La Chaire Mukwege entend promouvoir des recherches transversales et développer les connaissances afin de mieux appréhender tant la prévention que le suivi des femmes victimes de violences sexuelles. Une conférence internationale sera organisée chaque année sur ce thème dans l’une des universités partenaires. La première conférence se tiendra à l’Université de Liège en 2019.
 
«  L’Afrique sera aussi un partenaire central de ce projet. L’Afrique n’est pas le seul continent où cette problématique fait des ravages – il suffit de jeter un coup d’œil sur le Moyen Orient ou l’Asie -, mais pour nous européens, belges de surcroît, c’est un partenaire privilégié. De ce point de vue, il est incontestable que l’expérience, médicale et humaine, vécue par le Dr Denis Mukwege à l’hôpital de Panzi ainsi que sa notoriété internationale vont largement nous aider dans cette démarche », explique Albert Corhay, recteur de l’ULiège.

Contact presse


_








(1


__,_._,___

< Retour