Congoforum Congoforum


News
Analyse et réflexion
Coopération
Economie
Fiche du Congo
Fiche de la Belgique
Développement
Interviews
Liens

print

Communiqués

15 08 18 Déclaration commune des leaders de l’Opposition, candidats à l’élection présidentielle en RDC

Les leaders de l’Opposition congolais prennent acte de ce que Monsieur Joseph Kabila a désigné, le 08 août en cours, le candidat de sa plate-forme politique à l’élection présidentielle, se pliant finalement au prescrit de l’article 70 de la Constitution de la République qui lui interdit de briguer un troisième mandat ; ceci balise la voie à la tenue, le 23 décembre prochain, d’élections démocratiques paisibles et crédibles, devant conduire à l’alternance
politique conformément à l’Accord politique global et inclusif du 31 décembre 2016.

Le Peuple congolais vient de remporter ainsi une victoire
historique par sa détermination et d’énormes sacrifices consentis pour
sauvegarder l’ordre politique démocratique contenu dans la
Constitution du 18 février 2006 et assurer la solidité des
institutions de la République issues du Pacte républicain de Sun City.

L’Opposition félicite chaleureusement les Congolais, de l’intérieur
et de la diaspora, qui se sont courageusement et activement impliqués
dans le combat pour le respect de la Constitution et l’avènement d’un
nouveau leadership en RDC. Elle salue avec le plus grand respect
la mémoire des compatriotes qui ont perdu leurs vies sur ce front de
la défense des valeurs républicaines et démocratiques.

L’Opposition salue le ferme soutien des partenaires extérieurs de
la RDC dont le Peuple congolais a bénéficié au cours de ces années
tumultueuses de son histoire, en faveur de l’instauration du régime
démocratique et de l’Etat de droit au Congo. Elle remercie plus
spécialement l’Union Africaine, (U.A), la Communauté pour la
Développement de l’Afrique Australe, (SADC), la Conférence
Internationale pour la Région des Grands Lacs, (CIRGL), les Nations
Unies, l’Union Européenne, les Etats-Unis d’Amérique et la
Grande-Bretagne pour l’appui qu’ils ne cessent d’apporter au Peuple
congolais dans sa lutte pour l’organisation des élections libres,
transparentes, inclusives et crédibles.

L’Opposition attire l’attention du Peuple et de la Communauté
Internationale sur le fait que le retrait de Joseph Kabila de
l’élection présidentielle n’est qu’une victoire d’étape. Le combat
pour les élections conformes aux normes démocratiques les plus
élémentaires et aux standards internationaux comme prévu dans la
feuille de route de l’Accord de la Saint Sylvestre, demeure.

L’Opposition réaffirme son engagement indéfectible au processus
électoral en cours et rappelle avec insistance qu’en plus du respect
de l’article 70 de la Constitution, l’inclusivité des élections, la
mise en œuvre intégrale des mesures de décrispation politique prévues dans l’Accord de la Saint Sylvestre, la solution des questions liées à la sécurité à l’Est du pays, au Kasaï et au Nord-Katanga ainsi que la sécurisation de l’ensemble du processus électoral sont indispensables pour un environnement institutionnel et politique favorable à la tenue d’élections paisibles et fiables.

Par conséquent, l’Opposition:

1. Condamne fermement la décision prise par le gouvernement congolais d’interdire d’autorité à Moïse Katumbi Chapwe de rentrer en RDC, le contraignant ainsi à l’exil et l’empêchant, de ce fait, de déposer sa candidature à l’élection présidentielle, et ce, en violation flagrante des articles 30 alinéa 2 de la Constitution, 12.4 du Pacte
international des Nations Unies relatif aux droits civils et
politiques et 09 de la Déclaration universelle des droits de l’Homme.

Elle condamne le déploiement injustifié, à cet effet, des forces
armées, le 03 et le 04 août 2018, à Kasumbalesa, ainsi que les voies
de fait exercées par elles sur des citoyens congolais venus nombreux
l’accueillir ;

2. Exige la levée immédiate et sans condition de cette mesure illégale
ainsi que le retour de Moïse Katumbi Chapwe dans son pays pour qu’il participe à l’élection présidentielle du 23 décembre 2018 ;

3. Exige le retrait de la machine à voter par la Commission Electorale
Nationale Indépendante, CENI ;

4. Exige le nettoyage du fichier électoral pour y extirper les
enrôlés présumés fictifs estimés par le groupe d’experts de l’OIF à
10.000.000 sur 40.024.897 enrôlés ;

5. Exige la libération des prisonniers et détenus politiques dont
Jean-Claude Muyambo, Franck Diongo, Diomi Ndongala et les militants des mouvements citoyens Filimbi et Lucha, le retour en hommes libres et en toutes sécurité des Congolais forcés à l’exil, la liberté des réunions et des manifestations pacifiques, la réouverture des médias privés fermés et l’accès équitable de tous aux médias publics ;

6. Exige le remplacement du délégué de l’UDPS à la CENI ;

7. Exige le rapatriement de la dépouille mortelle du Président
Etienne Tshisekedi wa Mulumba au pays et des obsèques nationales
dignes de son rang ;

8. Met en garde le pouvoir contre toutes velléités d’instrumentalisation de la CENI et de la Cour constitutionnelle pour
invalider les candidatures des opposants notamment le Sénateur
Jean-Pierre Bemba Gombo par des interprétations des lois et des
analogies juridiques inappropriées ;

9. Invite les parties prenantes au processus électoral et l’ensemble
du Peuple congolais à œuvrer sans relâche à la réalisation des
prérequis ci-dessus pour un aboutissement heureux de ce processus.

Les leaders de l’Opposition réaffirment la détermination de
celle-ci de ne point permettre la tenue des élections chaotiques en
RDC et lancent un appel au Peuple congolais de demeurer vigilant pour obtenir la tenue des élections le 23 décembre 2018 dans le strict
respect de la Constitution et de l’Accord du 31 décembre 2016.

Les leaders de l’Opposition poursuivent les concertations en vue
de désigner un candidat commun à la prochaine élection présidentielle
autour d’un programme commun afin d’améliorer les conditions de vie des populations congolaises.

Fait à Kinshasa, le 13 août 2018

Les leaders de l’Opposition politique
Félix Tshisekedi Tshilombo, UDPS et Alliés
Jean-Pierre Bemba Gombo, MLC/FRC
Moïse Katumbi Chapwe, Ensemble pour le Changement
Vital Kamerhe, UNC et Alliés
Martin Fayulu Madidi, Dynamique de l’Opposition
Freddy Matungulu Mbuyamu, CNB/SYENCO

< Retour