Congoforum Congoforum


News
Analyse et réflexion
Coopération
Economie
Fiche du Congo
Fiche de la Belgique
Développement
Interviews
Liens

Echanges bilateraux

04.07.11 Le Potentiel - Coopération germano-congolaise: Accès au financement : la KfW lance le dialogue entre les entrepreneurs et les institutions financières


Si, d’une part, les entrepreneurs dénoncent la difficulté d’accès aux différents services financiers, de l’autre côté, les Institutions financières (IF) affirment avoir besoin de travailler avec les Micro petites et moyennes entreprises (MPME). D’où la nécessité de créer un cadre de d’échanges pour faciliter la communication entre les deux parties. C’est ce devoir que s’est assigné la coopération financière allemande en organisant la conférence sur l’accès au financement.

Dans le cadre de la coopération financière allemande, la KfW (Banque allemande de développement) en collaboration avec ses partenaires en RDC a organisé le samedi 2 juillet 2011 à l’Université protestante de Kinshasa, une conférence sur l’accès au financement. Objectif : entamer un dialogue franc sur l’accès au financement des MPME en RDC en relevant les obstacles afin de proposer voies de sortie et recommandations. Dans cette logique, ces assises ont servi de cadre d’échanges entre d’une part, les entrepreneurs et de l’autre, les institutions financières, les structures d’appui à l’entrepreneuriat, quelques services de l’État et d’autres acteurs au développement.

Si la KfW en est arrivé à cette conférence c’est à la suite d’une récente étude sur les défis des entrepreneurs en RDC qu’elle a récemment menée. Il ressort de cette étude que plusieurs obstacles du côté des MPME contribuent à cette inadéquation entre l’offre et la demande. Déjà d’aucun, n’ignorent que la fragilité, la courte espérance de vie et les perspectives de développement souvent limitées, notamment par le manque d’information et des difficultés à avoir accès à un crédit constituent les caractéristiques de nombreuses Micros, Petites et Moyennes Entreprises (MPME) qui foisonnent en RDC et qui évoluent à 90% dans l’informel.

L’étude de KfW a permis de conclure que les MPME ont besoin de soutien dans leurs relations avec les institutions financières. Car, elles ne comprennent pas suffisamment la perspective des IF. Elles estiment que les IF ne sont pas suffisamment ouvertes dans leurs décisions d’accorder des crédits.

Ainsi, elles éprouvent de manière générale, des difficultés à approcher ces institutions. Ainsi pour améliorer leur accès au crédit, la mise en place de services d’information et de soutien pour les MPME s’est avérée essentielle. Bien que la demande des entrepreneurs ait été recueillie dans le cadre de cette étude, l’identification des services nécessaires et des questions prioritaires qui préoccupent les MPME ne sont pas entièrement définies. C’est à ce niveau que la conférence sur l’accès au financement qui s’est déroulée samedi à l’Université protestante au Congo a trouvé sa motivation.

«La conférence a réuni les deux groupes pour que les uns expliquent aux autres les différents défis qu’ils sont appelés à relever en matière de développement en RDC. Parce qu’on constaté que les deux s’ignorent. Outre ce côté échange, il y a l’aspect formation dans la mesure où les résultats de la conférence peuvent aider les uns et les autres à améliorer cette relation », a déclaré, le chargé de projet secteur financier et privé en RDC de la KfW, M. Simon Bleidiesel.

Au cours de cette activité, les MPME ont pu tester les différents services et se sont informée sur les sujets de gestion pouvant leur permettre de combler le fossé entre elles et les IF. Cela a été facilité par les travaux en ateliers. Deux ateliers d’échanges ont été constitués pour discuter tout au long de la journée sur quatre sujets majeurs, à savoir « Comment parler ou travailler avec les institutions financières? » « Pourquoi et comment se formaliser? » « Comment travailler avec d’autres entreprises? » « Comment faire face aux difficultés d’accès au marché public? ».

Au terme de ces échanges, plusieurs obstacles ont été relevés tant du côté des entrepreneurs que des institutions financières, des pistes de solutions ont été proposées pour contourner ces obstacles et des recommandations ont été également formulées à l’attention des entrepreneurs, du gouvernement, des institutions financières et des centres d’accompagnement à l’entrepreneuriat.

Appelé à conclure la conférence, le directeur du Fonds de promotion des microfinances, l’un des partenaires à l’organisation de la conférence, M. Jean-Claude Thetika a souligné l’importance, de la question. Car, a-t-il noté, les MPME participent à la croissance économique en RDC.

Il a également souligné l’importance pour les MPME de se formaliser, de rationnaliser leur gestion pour plus de crédibilité face aux institutions financières. Cela sera, notamment facilité si le gouvernement adapte le cadre réglementaire et légal aux MPME, de même que les institutions financières doivent adapter leurs offres aux MPME. Il les a appelé à développer des partenariats avec ces dernières pour créer des synergies bénéfiques à toutes.

< Retour