Congoforum Congoforum


News
Analyse et réflexion
Coopération
Economie
Fiche du Congo
Fiche de la Belgique
Développement
Interviews
Liens

Echanges bilateraux

16.07.11 Le Potentiel - Coopération italo-congolaise : La délégation de la province de Turin reçu par le ministre ai du Travail


Par DIOSSO OLIVIER

Une délégation de la province de Turin en Italie et de l’Ecole nationale de préparation professionnelle (ENAIP) de la même ville, conduite par l’Administrateur directeur général (ADG), Maurice Tshikuya Kayembe, a expliqué au vice-Premier ministre, Simon Bulupiy, assumant l’intérim du ministre de l’Emploi, du Travail et de la Prévoyance sociale, non seulement le travail qu’elle est en train d’accomplir à l’Institut national de préparation professionnelle (INPP), mais aussi le projet général que la ville de Turin réalise en RDC. La responsable des projets transnationaux de l’ENAIP, Mme Carmelina Nicola, l’a fait savoir à la presse à l’issue de l’audience que lui a accordée, hier vendredi 15 juillet 2011, le vice-Premier ministre Bulupiy dans son cabinet de travail de l’avenue de la Justice dans la commune de Gombe à Kinshasa.

« Nous lui avons expliqué que le bien-être de la population est au centre de notre projet qui repose sur la formation des formateurs de l’INPP qui, à leur tour, avec la technologie de pointe, formeront des techniciens » en plomberie assistée par ordinateur et en énergies renouvelables, notamment celle solaire, a indiqué Mme Carmelina. Un projet de la province de Turin partage avec cet établissement public congolais. Aussi, la délégation a signalé à son hôte l’existence, en Italie, d’un réseau qui travaille sur le projet qui concerne la couture, l’INPP organisant cette filière.

La province de Turin estime qu’il faut travailler avec les jeunes, la nouvelle génération pour les échanges interculturels, a-t-elle laissé entendre, avant de soutenir que c’est pour le progrès de tout le monde. Toutefois, elle a fait remarquer que « ce travail ne peut pas se faire à deux vitesses, mais avec la même vitesse tant pour l’Italie que pour la RDC ». Et a fini par dire : « Je pense que, lorsqu’on aura la même vitesse, on pourra construire un monde meilleur pour les nouvelles générations. »

Quant à la réaction du vice-Premier ministre ad intérim du ministre de l’Emploi, du Travail et de la Prévoyance sociale, Mme Carmelina a noté qu’il a approuvé ce que la province de Turin réalise et reconnu les multiples réalisations de l’Italie en RDC, notamment par les missionnaires. Elle a fait observer que son hôte « est content que nous soyons ici parce ce qu’il pense que la coopération entre les deux pays est très importante. Pour cela, elle doit se poursuivre. » Il a même émis le vœu de voir venir travailler en RDC, a-t-il dit en substance.

Pour sa part, l’ADG Maurice Tshikuya de l’INPP a fait valoir qu’il est tout à fait normal que les délégués de la province de Turin viennent présenter les civilités aux autorités congolaises et faire le rapport de ce que « nous sommes en train de faire avec eux pour la modernisation de l’INPP. » Le transfert des compétences, a-t-il assuré, est capital soulignant le fait que « le moteur du développement, c’est d’abord l’homme lui-même. »

Et de conclure : «Si nous restons dans des histoires archaïques d’il y a 30 ou 50 ans, je pense que c’est un déphasage que nous ne pouvons accepter pour notre pays. »

Par ailleurs, la province de Turin, représentant du gouvernement d’Italie, a officiellement remis le drapeau de la province au vice-Premier ministre Bulupiy. « Pour nous, c’est important parce que le drapeau est quelque chose de très significatif. »

(c) Le Potentiel, 16.07.11

< Retour