Congoforum Congoforum


News
Analyse et réflexion
Coopération
Economie
Fiche du Congo
Fiche de la Belgique
Développement
Interviews
Liens

Echanges bilateraux

26.10.11 Les dépêches de Brazzaville - Coopération - Un nouveau partenariat stratégique préférentiel Belgique-RDC envisagé


L'annonce a été faite par le ministre d'État belge, André Flahaut, au cours d'une conférence de presse tenue à Bruxelles. L'échange avec les hommes des médias a été organisé, le 22 octobre, par le Cercle laïque et humaniste congolais, sur le thème « RDC : le nouveau cycle électoral et les perspectives de paix, de sécurité et de reconstruction ». Plusieurs personnalités tant du monde diplomatique, économique que culturel ont participé aux discussions dont l'objectif était de dégager une approche commune et réfléchie par rapport à l'enjeu consistant à garantir à la RDC des consultations réellement apaisées.


Pour les organisateurs, cet échange ainsi que les idées qui en ont résulté devaient être recensés dans un cahier de charges à soumettre aux différents acteurs politiques, sociaux et médiatiques du pays pour leur orientation par rapport à la conduite du cycle électoral. Toutefois, l'intervention du président de la chambre des représentants et ministre d'État belge, André Flahaut, aura été des plus pertinentes en ce sens qu'il a apporté, en tant qu'officiel, la vision de son pays par rapport aux élections en RDC.

L'homme d'État belge en appelle au sens de responsabilité de la Commission électorale nationale indépendante (Céni) à ne pas faillir à ses prévisions et à se conformer à son canevas. Il s'est dit confiant en cette institution citoyenne dont le travail présenté récemment aux partenaires européens a été jugé remarquable dans un contexte particulier. Sans ambages et se fondant sur ce qui a été déjà réalisé, l'officiel belge est certain que les élections en RDC auront effectivement lieu le 28 novembre. « Les élections auront bien lieu à la date prévue, n'en déplaise à ceux qui propagent des rumeurs fantaisistes et pessimistes. Ceux-là espèrent peut-être le report des élections pour créer le chaos en avançant que Joseph Kabila, dont le mandat expire le 6 décembre, devrait quitter alors son poste », a-t-il déclaré. Sur le même versant, il a laissé entendre que le futur gouvernement belge était muni d'une feuille de route qui prévoit une évaluation de toutes les coopérations et, surtout, un partenariat stratégique préférentiel avec la RDC.

Évaluant la coopération militaire tissée avec la RDC sous son égide, il a regretté, entre autres, que l'aspect « armée citoyenne au service de la population et de ses composantes, notamment par les activités agricoles », n'ait pas été suffisamment pris en compte dans cette collaboration entre États.

La Belgique qui suit de près le cycle électoral en RDC est disposée à relancer sa collaboration avec son ancienne colonie dans tous les domaines, a assuré l'ancien ministre belge de la Coopération, tout en indiquant que l'option avait déjà été prise et sera l'application quelle que soit la nature du prochain gouvernement belge.

D'autres intervenants ont penché, tour à tour, sur « La radioscopie des élections de 2006 », « Les enjeux et défis du cycle électoral », « Les fondamentaux d'une réforme sécuritaire efficiente au Congo », etc. Au-delà des différences légitimes d'opinions et de postures, tous les Congolais ont été invités à voter utile pour contribuer à l'émergence d'une classe politique responsable, patriote et soucieuse de l'avenir du pays.

Alain Diasso

< Retour