Congoforum Congoforum


News
Analyse et réflexion
Coopération
Economie
Fiche du Congo
Fiche de la Belgique
Développement
Interviews
Liens

Echanges bilateraux

24.03.12 ACP - UNICEF : 7,9 millions de dollars de contribution supplémentaire du Japon en faveur des enfants en RDC


Le gouvernement du Japon, par son ambassade à Kinshasa, a remis jeudi une contribution de 7,9 millions de dollars américains au Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) pour le financement, en 2012, d’un projet de « réponse multisectorielle en nutrition, santé, éducation, protection de l’enfance et réponse rapide aux mouvements des populations en faveur des enfants en Rd Congo ».


UNICEF : 7,9 millions de dollars de contribution supplémentaire du Japon en faveur des enfants en RDC

Kinshasa, 22/03 (ACP) – Le gouvernement du Japon, par son ambassade à Kinshasa, a remis jeudi une contribution de 7,9 millions de dollars américains au Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) pour le financement, en 2012, d’un projet de « réponse multisectorielle en nutrition, santé, éducation, protection de l’enfance et réponse rapide aux mouvements des populations en faveur des enfants en Rd Congo ».

Cette contribution, qui s’ajoute aux 61 millions de dollars américains reçus du Japon par l’UNICEF depuis 2007, porte à 68,9 millions de dollars la contribution du peuple japonais au financement des projets de cet organisme des Nations Unies en faveur des enfants congolais en cinq ans.

La cérémonie officielle d’échange de notes et de signature de l’accord de coopération sur ce projet a eu lieu à Kinshasa entre l’ambassadeur du Japon, M. Yoshimasa Tominaga et la représentante de l’UNICEF en RDC, Mme Barbara Bentein.

Les fonds mis à la disposition de l’UNICEF vont aider à apporter une réponse rapide à la situation des milliers de personnes déplacées en difficulté et des familles d’accueil fragilisées par l’arrivée massive des nouveaux venus, notamment par une assistance d’urgence en biens de première nécessité, en eau et assainissement, ainsi qu’en éducation pour la survie et l’accès à l’école des enfants.

Ainsi, 9O.000 personnes déplacées sont visées par ce projet dans les provinces Orientale et du Nord Kivu et 6.000 enfants de moins de 5 ans affectés par la malnutrition aigüe dans les provinces du Bas-Congo et du Bandundu recevront un traitement thérapeutique. La contribution japonaise permettra également d’assurer la couverture vaccinale contre la rougeole dans les provinces Orientale, du Kasai Oriental et du Maniema, ainsi que des campagnes contre la polio dans tout le pays en faveur des enfants de 0 à 59 mois.

Le projet vise en outre à assurer le traitement et la prévention contre le choléra en faveur de 35.000 personnes à Kinshasa, au Bandundu et à l’Equateur, ainsi que la formation pédagogique d’environ 12.000 enseignants d’école primaire et un appui en matériel didactique pour 600.000 enfants à l’Equateur, au Bandundu et dans les deux Kasaï. Il est enfin prévu, dans le même cadre, la construction d’espaces « Amis des enfants » et des projets de réinsertion pour 100.000 enfants démobilisés des forces et groupes armés au Nord-Kivu.

L’ambassadeur Yoshimasa Tominaga a souligné, à l’occasion de la signature de l’accord, l’attachement du Japon aux actions de l’UNICEF et sa générosité envers tout ce qui touche au malheur des enfants dans le monde, le peuple japonais ayant été lui-même confronté à cette situation après les bombardements de 1945, période au cours de laquelle il a bénéficié d’un concours appréciable du Fonds des Nations Unies pour l’enfance auquel il s’est engagé à réitérer sa reconnaissance en apportant régulièrement sa contribution à ses activités.

La représentante de l’UNICEF en RDC, qui a remercié le Japon de son élan de solidarité, a affirmé que grâce à cette contribution supplémentaire, des milliers d’enfants congolais en situation difficile vont bénéficier d’une importante assistance d’urgence en nutrition, en santé, en éducation, en protection contre les épidémies et en besoins de base humanitaires. « Nous voudrions saisir cette opportunité pour exprimer notre gratitude à l’ambassade du Japon, l’un de nos partenaires clés. Son soutien fidèle a contribué à sauver des milliers de vies des enfants et des femmes à travers la RDC », a souligné Mme Barbara Bentein.

L’UNICEF est à pied d’œuvre dans plus de 15O pays et territoires pour aider les enfants à survivre, en leur assurant la santé, la nutrition, l’accès à l’eau potable et à une éducation de qualité ainsi que leur protection contre la violence sous toutes ses formes et le sida, grâce aux contributions volontaires de particuliers, d’entreprises, de fondations et de gouvernements, rappelle-t-on. ACP/M@s

UNICEF : 7,9 millions de dollars de contribution supplémentaire du Japon en faveur des enfants en RDC

Kinshasa, 22/03 (ACP) – Le gouvernement du Japon, par son ambassade à Kinshasa, a remis jeudi une contribution de 7,9 millions de dollars américains au Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) pour le financement, en 2012, d’un projet de « réponse multisectorielle en nutrition, santé, éducation, protection de l’enfance et réponse rapide aux mouvements des populations en faveur des enfants en Rd Congo ».

Cette contribution, qui s’ajoute aux 61 millions de dollars américains reçus du Japon par l’UNICEF depuis 2007, porte à 68,9 millions de dollars la contribution du peuple japonais au financement des projets de cet organisme des Nations Unies en faveur des enfants congolais en cinq ans.

La cérémonie officielle d’échange de notes et de signature de l’accord de coopération sur ce projet a eu lieu à Kinshasa entre l’ambassadeur du Japon, M. Yoshimasa Tominaga et la représentante de l’UNICEF en RDC, Mme Barbara Bentein.

Les fonds mis à la disposition de l’UNICEF vont aider à apporter une réponse rapide à la situation des milliers de personnes déplacées en difficulté et des familles d’accueil fragilisées par l’arrivée massive des nouveaux venus, notamment par une assistance d’urgence en biens de première nécessité, en eau et assainissement, ainsi qu’en éducation pour la survie et l’accès à l’école des enfants.

Ainsi, 9O.000 personnes déplacées sont visées par ce projet dans les provinces Orientale et du Nord Kivu et 6.000 enfants de moins de 5 ans affectés par la malnutrition aigüe dans les provinces du Bas-Congo et du Bandundu recevront un traitement thérapeutique. La contribution japonaise permettra également d’assurer la couverture vaccinale contre la rougeole dans les provinces Orientale, du Kasai Oriental et du Maniema, ainsi que des campagnes contre la polio dans tout le pays en faveur des enfants de 0 à 59 mois.

Le projet vise en outre à assurer le traitement et la prévention contre le choléra en faveur de 35.000 personnes à Kinshasa, au Bandundu et à l’Equateur, ainsi que la formation pédagogique d’environ 12.000 enseignants d’école primaire et un appui en matériel didactique pour 600.000 enfants à l’Equateur, au Bandundu et dans les deux Kasaï. Il est enfin prévu, dans le même cadre, la construction d’espaces « Amis des enfants » et des projets de réinsertion pour 100.000 enfants démobilisés des forces et groupes armés au Nord-Kivu.

L’ambassadeur Yoshimasa Tominaga a souligné, à l’occasion de la signature de l’accord, l’attachement du Japon aux actions de l’UNICEF et sa générosité envers tout ce qui touche au malheur des enfants dans le monde, le peuple japonais ayant été lui-même confronté à cette situation après les bombardements de 1945, période au cours de laquelle il a bénéficié d’un concours appréciable du Fonds des Nations Unies pour l’enfance auquel il s’est engagé à réitérer sa reconnaissance en apportant régulièrement sa contribution à ses activités.

La représentante de l’UNICEF en RDC, qui a remercié le Japon de son élan de solidarité, a affirmé que grâce à cette contribution supplémentaire, des milliers d’enfants congolais en situation difficile vont bénéficier d’une importante assistance d’urgence en nutrition, en santé, en éducation, en protection contre les épidémies et en besoins de base humanitaires. « Nous voudrions saisir cette opportunité pour exprimer notre gratitude à l’ambassade du Japon, l’un de nos partenaires clés. Son soutien fidèle a contribué à sauver des milliers de vies des enfants et des femmes à travers la RDC », a souligné Mme Barbara Bentein.

L’UNICEF est à pied d’œuvre dans plus de 15O pays et territoires pour aider les enfants à survivre, en leur assurant la santé, la nutrition, l’accès à l’eau potable et à une éducation de qualité ainsi que leur protection contre la violence sous toutes ses formes et le sida, grâce aux contributions volontaires de particuliers, d’entreprises, de fondations et de gouvernements, rappelle-t-on. ACP/M@s

UNICEF : 7,9 millions de dollars de contribution supplémentaire du Japon en faveur des enfants en RDC

Kinshasa, 22/03 (ACP) – Le gouvernement du Japon, par son ambassade à Kinshasa, a remis jeudi une contribution de 7,9 millions de dollars américains au Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) pour le financement, en 2012, d’un projet de « réponse multisectorielle en nutrition, santé, éducation, protection de l’enfance et réponse rapide aux mouvements des populations en faveur des enfants en Rd Congo ».

Cette contribution, qui s’ajoute aux 61 millions de dollars américains reçus du Japon par l’UNICEF depuis 2007, porte à 68,9 millions de dollars la contribution du peuple japonais au financement des projets de cet organisme des Nations Unies en faveur des enfants congolais en cinq ans.

La cérémonie officielle d’échange de notes et de signature de l’accord de coopération sur ce projet a eu lieu à Kinshasa entre l’ambassadeur du Japon, M. Yoshimasa Tominaga et la représentante de l’UNICEF en RDC, Mme Barbara Bentein.

Les fonds mis à la disposition de l’UNICEF vont aider à apporter une réponse rapide à la situation des milliers de personnes déplacées en difficulté et des familles d’accueil fragilisées par l’arrivée massive des nouveaux venus, notamment par une assistance d’urgence en biens de première nécessité, en eau et assainissement, ainsi qu’en éducation pour la survie et l’accès à l’école des enfants.

Ainsi, 9O.000 personnes déplacées sont visées par ce projet dans les provinces Orientale et du Nord Kivu et 6.000 enfants de moins de 5 ans affectés par la malnutrition aigüe dans les provinces du Bas-Congo et du Bandundu recevront un traitement thérapeutique. La contribution japonaise permettra également d’assurer la couverture vaccinale contre la rougeole dans les provinces Orientale, du Kasai Oriental et du Maniema, ainsi que des campagnes contre la polio dans tout le pays en faveur des enfants de 0 à 59 mois.

Le projet vise en outre à assurer le traitement et la prévention contre le choléra en faveur de 35.000 personnes à Kinshasa, au Bandundu et à l’Equateur, ainsi que la formation pédagogique d’environ 12.000 enseignants d’école primaire et un appui en matériel didactique pour 600.000 enfants à l’Equateur, au Bandundu et dans les deux Kasaï. Il est enfin prévu, dans le même cadre, la construction d’espaces « Amis des enfants » et des projets de réinsertion pour 100.000 enfants démobilisés des forces et groupes armés au Nord-Kivu.

L’ambassadeur Yoshimasa Tominaga a souligné, à l’occasion de la signature de l’accord, l’attachement du Japon aux actions de l’UNICEF et sa générosité envers tout ce qui touche au malheur des enfants dans le monde, le peuple japonais ayant été lui-même confronté à cette situation après les bombardements de 1945, période au cours de laquelle il a bénéficié d’un concours appréciable du Fonds des Nations Unies pour l’enfance auquel il s’est engagé à réitérer sa reconnaissance en apportant régulièrement sa contribution à ses activités.

La représentante de l’UNICEF en RDC, qui a remercié le Japon de son élan de solidarité, a affirmé que grâce à cette contribution supplémentaire, des milliers d’enfants congolais en situation difficile vont bénéficier d’une importante assistance d’urgence en nutrition, en santé, en éducation, en protection contre les épidémies et en besoins de base humanitaires. « Nous voudrions saisir cette opportunité pour exprimer notre gratitude à l’ambassade du Japon, l’un de nos partenaires clés. Son soutien fidèle a contribué à sauver des milliers de vies des enfants et des femmes à travers la RDC », a souligné Mme Barbara Bentein.

L’UNICEF est à pied d’œuvre dans plus de 15O pays et territoires pour aider les enfants à survivre, en leur assurant la santé, la nutrition, l’accès à l’eau potable et à une éducation de qualité ainsi que leur protection contre la violence sous toutes ses formes et le sida, grâce aux contributions volontaires de particuliers, d’entreprises, de fondations et de gouvernements, rappelle-t-on. ACP/M@s

Cette contribution, qui s’ajoute aux 61 millions de dollars américains reçus du Japon par l’UNICEF depuis 2007, porte à 68,9 millions de dollars la contribution du peuple japonais au financement des projets de cet organisme des Nations Unies en faveur des enfants congolais en cinq ans.

La cérémonie officielle d’échange de notes et de signature de l’accord de coopération sur ce projet a eu lieu à Kinshasa entre l’ambassadeur du Japon, M. Yoshimasa Tominaga et la représentante de l’UNICEF en RDC, Mme Barbara Bentein.

Les fonds mis à la disposition de l’UNICEF vont aider à apporter une réponse rapide à la situation des milliers de personnes déplacées en difficulté et des familles d’accueil fragilisées par l’arrivée massive des nouveaux venus, notamment par une assistance d’urgence en biens de première nécessité, en eau et assainissement, ainsi qu’en éducation pour la survie et l’accès à l’école des enfants.

Ainsi, 9O.000 personnes déplacées sont visées par ce projet dans les provinces Orientale et du Nord Kivu et 6.000 enfants de moins de 5 ans affectés par la malnutrition aigüe dans les provinces du Bas-Congo et du Bandundu recevront un traitement thérapeutique. La contribution japonaise permettra également d’assurer la couverture vaccinale contre la rougeole dans les provinces Orientale, du Kasai Oriental et du Maniema, ainsi que des campagnes contre la polio dans tout le pays en faveur des enfants de 0 à 59 mois.

Le projet vise en outre à assurer le traitement et la prévention contre le choléra en faveur de 35.000 personnes à Kinshasa, au Bandundu et à l’Equateur, ainsi que la formation pédagogique d’environ 12.000 enseignants d’école primaire et un appui en matériel didactique pour 600.000 enfants à l’Equateur, au Bandundu et dans les deux Kasaï. Il est enfin prévu, dans le même cadre, la construction d’espaces « Amis des enfants » et des projets de réinsertion pour 100.000 enfants démobilisés des forces et groupes armés au Nord-Kivu.

L’ambassadeur Yoshimasa Tominaga a souligné, à l’occasion de la signature de l’accord, l’attachement du Japon aux actions de l’UNICEF et sa générosité envers tout ce qui touche au malheur des enfants dans le monde, le peuple japonais ayant été lui-même confronté à cette situation après les bombardements de 1945, période au cours de laquelle il a bénéficié d’un concours appréciable du Fonds des Nations Unies pour l’enfance auquel il s’est engagé à réitérer sa reconnaissance en apportant régulièrement sa contribution à ses activités.

La représentante de l’UNICEF en RDC, qui a remercié le Japon de son élan  de solidarité, a affirmé que grâce à cette contribution supplémentaire, des milliers d’enfants congolais en situation difficile vont bénéficier d’une importante assistance d’urgence en nutrition, en santé, en éducation, en protection contre les épidémies et en besoins de base humanitaires. « Nous voudrions saisir cette opportunité pour exprimer notre gratitude à l’ambassade du Japon, l’un de nos partenaires clés. Son soutien fidèle a contribué à sauver des milliers de vies des enfants et des femmes à travers la RDC », a souligné Mme Barbara Bentein.

L’UNICEF est à pied d’œuvre dans plus de 15O pays et territoires pour aider les enfants à survivre, en leur assurant la santé, la nutrition, l’accès à l’eau potable et à une éducation de qualité ainsi que leur protection contre la violence sous toutes ses formes et le sida, grâce aux contributions volontaires de particuliers, d’entreprises, de fondations et de gouvernements, rappelle-t-on. ACP/M@s
 
 

< Retour