Congoforum Congoforum


News
Analyse et réflexion
Coopération
Economie
Fiche du Congo
Fiche de la Belgique
Développement
Interviews
Liens

Echanges bilateraux

30.05.12 Le Potentiel - Chungong Ayafor Martin : «Le Cameroun est engagé à raffermir ses relations avec la RDC»


La République du Cameroun célèbre, le 20 mai de chaque année, l’anniversaire de son accession à l’indépendance.


En mémoire de cette date, l’ambassadeur du Cameroun en RDC, Chungong Ayafor Martin, a organisé une réception en sa résidence de Kinshasa.

Dans son allocution, le diplomate camerounais a rappelé que le 20 mai 1972, le peuple camerounais avait opté pour «un Etat unitaire, mettant fin à une longue cohabitation dans le cadre d’un Etat fédéral entre le Cameroun oriental-francophone et le Cameroun occidental-anglophone».

Pour lui, l’unité nationale célébrée le 20 mai de chaque année «est une réalité vivante qui fait la fierté de tout le peuple camerounais». Avant de noter que les festivités de l’année 2012 sont placées sous le thème : «Armée camerounaise au service d’une nation forte, prospère et résolument tournée vers l’émergence dans un climat de paix et d’unité».

Parlant de l’armée de son pays, Chungong Ayafor Martin a indiqué qu’au-delà de ses missions traditionnelles, celle-ci apporte davantage sa contribution aux efforts de développement du Cameroun dans plusieurs secteurs, dont celui des infrastructures. Avant de noter que cette armée ne manque pas d’apporter sa modeste contribution aux efforts de la communauté internationale afin de rétablir la paix et la sécurité partout où elles sont menacées.

RETOMBEES DES ELECTIONS

A ce sujet, il a évoqué le cas de la mise à disposition des Nations unies, de l’UA et de la CEMAC, des militaires camerounais.

S’agissant des élections, le diplomate camerounais a rappelé que 2011 a été une année d’élections pour bien des Etats africains. C’est le cas, à titre illustratif, du Cameroun et de la RDC.

En ce qui concerne l’élection présidentielle du Cameroun, il a fait savoir que celle-ci s’est déroulée de façon démocratique et dans un climat de paix. A l’issue de ce scrutin, Paul Biya a été réélu, a-t-il rappelé.

Pour ce qui est de la RDC, l’ambassadeur Chungong Ayafor Martin a fait remarquer que les élections couplées du 28 novembre 2011 ont permis au peuple congolais de se choisir librement ses dirigeants pour les cinq prochaines années. Et d’ajouter que ces élections ont débouché également sur la mise en place et le fonctionnement de nouvelles institutions de la République. Ce, avant d’émettre le vœu de voir la RDC poursuivre son développement harmonieux dans le cadre du programme des cinq chantiers initié par le chef de l’Etat, Joseph Kabila.

Evoquant la question relative à la coopération entre Kinshasa et Yaoundé, il a dit que son pays «reste résolument engagé à densifier, diversifier et développer ses relations multiformes avec la RDC».

Il a, par ailleurs, salué le bon déroulement des préparatifs à la tenue en octobre prochain à Kinshasa du 14ème Sommet de la Francophonie. Ces assises, selon lui, permettront de mettre en évidence le savoir-faire, le dynamisme et la richesse culturelle du peuple congolais.

Cyprien Kapuku

< Retour