Congoforum Congoforum


News
Analyse et réflexion
Coopération
Economie
Fiche du Congo
Fiche de la Belgique
Développement
Interviews
Liens

Echanges bilateraux

04.06.12 L'Observateur - L’ambassadeur Yoshimasa Tominaya et la directrice Barbara Bentein visitent les projets en faveur des enfants



Le mardi 29 mai 2012, l’Aéroport de Bipemba de Mbuji-Mayi a été décoré aux couleurs rouge et blanche du Japon et bleue et blanche de l’Unicef, à l’occasion de la visite de l’ambassadeur de Japon en RDC, S.E M. Toshimasa Tominaga et de la Représentante général de l’Unicef en RDC, Mme Barbara Bentein dans le Kasaï-Oriental et Kasaï-Occidental.

Dès leur arrivée dans la capitale diamantifère de la RDC, les deux personnalités ont été reçues par le gouverneur de la province, M. Ngoy Kasanji en sa résidence. Les échanges ont tourné sur l’appui du Japon aux différents projets en faveur des enfants et sur la santé dans province du Kasaï-Oriental. « Votre visite à Mbuji-Mayi est un motif de fierté pour nous. Au nom de toute la population du Kasaï-Oriental nous vous souhaitons la bienvenue. Cette province a toujours été considérée comme une province oubliée. Mais, le Japon, par le biais de l’Unicef a consenti beaucoup de financement qui a permis d’améliorer tant soit peu la situation des enfants », a déclaré le gouverneur Ngoy Kasanji. Un partenaire fiable

Pour sa part, l’ambassadeur du Japon, S.E M. Yoshimasa Tominaga a réaffirmé la volonté de son pays d’accompagner les familles congolaises et le gouvernement congolais sur le chemin de la reconstruction et du développement. Qualifiant l’Unicef de partenaire, crédible, fiable et efficace dans des projets en faveur des enfants de la RDC, l’ambassadeur Yoshimasa Tominaga a d’emblée remercié la représentante de l’Unicef en RDC, Mme Barbara Bentein d’avoir organisé ce voyage dans la province du Kasaï-Oriental et du Kasaï-Occidental, lequel voyage lui aura permis de visiter les différents projets réalisés sur place par l’Unicef avec le financement propre du gouvernement japonais. « Nous comprenons les grands défis à relever ici dans cette province du Kasaï-Oriental. Ces défis sont vraiment énormes !!! Mais l’ambassade du Japon en RDC n’a que 12 personnes et notre coopération bilatérale est très limitée surtout depuis le tremblement de terre suivi du tsunami qu’a connu le Japon en mars 2011. Nous avons décidé tout de même démarrer notre coopération en province, notamment au Kasaï-Oriental.

En l’occurrence dans les secteurs de l’éducation et de la santé qui constituent des secteurs prioritaires de notre coopération bilatérale. Nous sommes intéressés de voir comment les enfants du Kasaï bénéficient de ces projets grâce à l’appui de l’Unicef. Car les enfants c’est l’avenir du pays. Ce sont les enfants qui construisent l’avenir de la nation. C’est vraiment important de se soucier d’eux » a expliqué l’ambassadeur du Japon en RDC. Un montant de 6,5 millions de dollars Intervenant à son tour, la représentante de l’Unicef, Mme Barbara Bentein a déclaré qu’en 2010-2012, le gouvernement japonais était un des donateurs principaux de l’Unicef en République démocratique du Congo. « A travers l’Unicef et ses partenaires, le Japon a financé des projets en faveur des enfants dans les deux Kasaï et dans l’Equateur pour 6,5 millions de dollars américains. Le partenariat avec le Japon est d’une importance capitale pour l’Unicef en RDC et nous voudrions saisir cette opportunité pour exprimer nos remerciements à l’attention de l’ambassade du Japon », a déclaré la représentante de l’Unicef en RDC.

Mme Barbara Bentein a poursuivi en disant : « Nous travaillons mains dans la main pour les enfants congolais et les principes de la Convention sur les droits de l’enfant, la survie, le développement et la participation ». La patronne de l’Unicef a souligné que l’objectif de son agence était de mettre à l’échelle des approches effectives à base communautaire afin d’atteindre un maximum d’enfants à travers les services de santé et de l’eau, l’éducation et de protection. L’ambassadeur Toshimasa Tominaga et Mme Barbara Bentein de l’Unicef ont aussi souligné l’urgence, aujourd’hui, d’accorder un vif intérêt aux problèmes des enfants vulnérables de la RDC. Le diplomate japonais a confirmé l’entière disponibilité du Japon à soutenir les actions dans ce sens. Quelques heures après l’audience accordée par le gouverneur du Kasaï-Oriental, l’ambassadeur du Japon et la représentante de l’Unicef se sont rendus dans les localités de Bakwatshimuna et Tshimbombo, à environ 25 kilomètres de Mbuji-Mayi, sur une route presque impraticable et menacée par des gigantesques érosions, pour visiter des centres de santé et des Espaces communautaires d’éveil (ECE) qui sont en cours de réhabilitation grâce à l’Unicef avec l’appui financier du Japon.

Ils ont aussi visité un centre de jour pour l’encadrement des enfants travaillant dans des sites miniers. Les informations fournies aux jeunes garçons et filles dans ce centre ainsi que les activités récréatives organisées en leur faveur sont autant d’opportunités qui leur sont offertes pour apprendre le sens des responsabilités et les standards d’une vie en communauté. « Nous sommes fiers de bénéficier d’un encadrement solide et efficace dans ce centre. Aujourd’hui je suis très bien informée sur des notions comme le VIH/Sida, comment vivre son adolescence, comment devenir une personne responsable. Merci à l’Unicef, merci au peuple japonais qui n’on ménagé aucun effort pour nous donner ce cadre idéal d’information, de formation, d’éducation, et d’échanges d’expériences entre jeunes », a affirmé la jeune Rose Tshidibi élève en troisième année pédagogique. Portant un Tee-shirt blanc sur lequel est imprimé le drapeau japonais et l’insigne de l’Unicef.

Toujours à Mbuji-Mayi, une réunion entre la délégation de l’ambassade du Japon et de l’Unicef avec les autorités provinciales conduite par le gouverneur Ngoyi Kasanji, ainsi que certains partenaires de l’Unicef sur le terrain, notamment Save the children, l’Union européenne, BDOM, Prosani… a abouti au constat que des progrès sont en cours. « Mais il y a encore beaucoup de chose à faire. Beaucoup reste encore à faire », a-t-elle fait savoir. Le plus grand bailleur Avec un montant de 54.221,697 millions de dollars américains, le gouvernement du Japon est le plus grand bailleur de l’Unicef en RDC pour le programme de coopération 2008 à 2012. « Je suis déterminé à déployer tous mes efforts pour continuer notre appui à la RDC, en général et à la province du Kasaï-Oriental en particulier. J’ai constaté qu’il y avait de nombreux défis à relever pour améliorer la situation des enfants et des femmes vulnérables », dixit S.E M. Yoshimasa Tominaga. Luc-Roger Mbala Bemba

< Retour