Désignation des animateurs de la centrale électorale: « La CENI doit être depolitisée », dit l’activiste Ben Bryant (CongoForum)

KINSHASA – Le jeune activiste des droits de l’homme Ben Bryant plaide à ce que la Commission électorale nationale indépendante puisse être dirigée entièrement par des non-politiques, des membres de la société civile. Il pense entre autres à des membres des mouvements citoyens en RDC. Selon l’activiste, la désignation au Bureau de la CENI de délégués des partis politiques handicape l’indépendance de cette institution importante.

Ben Bryant plaide pour une réforme de la loi existante qui régit le fonctionnement de la centrale électorale. « D’où qu’il vienne, le président de la CENI ne saura pas travailler de manière indépendante, vu que le bureau est majoritairement composé de délégués des partis politiques ».

« Une fixation sur des individus »

Depuis quelque temps on assiste à une polémique sur la désignation du successeur de Corneille Nanga à la tête de la CENI. Ben Bryant: « Si la machine a bloqué, la faute revient aux confessions religieuses qui se sont précipitées de designer un candidat alors que les activistes des mouvements citoyens et d’autres synergies de la société civile se battaient pour des réformes. Apprendre que certaines confessions religieuses contestent ce résultat révèle tout simplement qu’il y’a un agenda qui nous échappe; une fixation sur des individus ».

Pour cet activiste des droits de l’homme, le nouveau président de la CENI devrait être un congolais avec une expérience avérée dans la technique électorale. « Ca doit être un homme ou une femme qui a un CV qui parle, pas quelqu’un qui sera porté par des partis politiques ».

© CongoForum – Daniel Aloterembi, 29.06.20

Image : Ben Bryant

Source: CongoForum / Daniel Aloterembi

Laissez un commentaire

Vous devez être connectés afin de publier un commentaire.