Les pygmées en RDC protègent leurs droits et intérêts : Caritas va lancer des micro-projets sur le terrain (CongoForum)

KINSHASA – Cinq concessions forestières reconnues comme propriétés foncières des peuples autochtones pygmées en RDC seront bientôt sécurisées et protégées. Annonce faite par Joseph Itongwa sur les ondes de Radio Okapi.

Monsieur Itongwa est le président du conseil d’administration du ‘Réseau des populations autochtones et locales pour la gestion durable des écosystèmes forestiers’. Il vient de participer à un atelier à Kinshasa, organisé par Caritas Congo dans le cadre d’un projet soutenu par la Banque mondiale.

« La sécurisation des espaces traditionnels des peuples autochtones, c’est très important », souligne Joseph Itongwa. “Vous savez, les pratiques traditionnelles des peuples autochtones liées à la conservation, liées à la gestion des forêts, c’est sur un territoire. Si ces territoires où habitent ces peuples autochtones sont sécurisés, c’est-à-dire que, on va bénéficier de tous les apports et pratiques des peuples autochtones liés à la conservation. Ça c’est un acquis qu’on peut retenir ».

Bientôt, Caritas va lancer l’exécution de micro-projets sur le terrain. “Il y a déjà quatre micro-projets, il en y a d’autres qui seront lancés dans les différents territoires à hauteur, pas moins de 50.000 dollars pour une communauté, pour divers besoins : petit élevage, la scolarisation, l’alphabétisation, mais aussi la promotion des activités génératrices des revenus, et aussi l’appui aux métiers ».

Trois concessions de terres sont situées dans les territoires de Mueka (Kasaï), Kiri (Mai Ndombe) et Mombassa (Ituri). Les deux autres sont à identifier à Biko (Equateur) et à Walikale (Nord-Kivu).

© CongoForum, 10.09.20

Image – source: ICCA Consortium / APAC

Laissez un commentaire

Vous devez être connectés afin de publier un commentaire.