Les trois juges de la Cour constitutionnelle ont prêté serment devant le président Tshisekedi (CongoForum)

KINSHASA – Malgré la polémique à ce sujet, trois nouveaux juges constitutionnels on prêté serment devant le chef de l’état. La cérémonie a eu lieu aujourd’hui au Palais du Peuple à Kinshasa, relate Mediacongo. Les nouveaux juges sont Dieudonné Kaluba Dibwa, Alphonse Kalume Yasengo et Dieudonné Kamulete Badibanga.

La  cérémonie a eu lieu en présence du Chef de l’Etat, des députés et sénateurs ainsi que des membres du bureau du Conseil Supérieur de la Magistrature. Les représentants des autres institutions, des diplomates et autres autorités civiles et militaires étaient aussi témoins  de cet évènement  historique de la RDC .

Dans une ambiance festive, les nouveaux juges ont été présentés à la Nation avant  de prêter, chacun, le serment devant le Président de la république qui en a pris acte suivant la formule consacrée par la Constitution. Les 3 juges ont juré solennellement de remplir loyalement er fidèlement les fonctions de membre de la Cour constitutionnelle de la RDC, de les exercer en toute impartialité, dans le respect de la Constitution, de garder le secret de délibérations et des votes, de ne prendre aucune position publique, de ne donner aucune consultation à titre privé sur les questions relevant de la compétence de la Cour constitutionnelle et de n’entreprendre aucune activité mettant en cause l’indépendance, l’impartialité et la dignité de la Cour.

Réforme de la justice

Maître de cérémonie, le Professeur Nicole Ntumba Bwatsha, Nicole a indiqué que la cérémonie  s’inscrivait dans la logique de la réforme de la justice telle qu’entreprise par le chef de l’état. Avec cette prestation de serment des juges constitutionnels, la Cour Constitutionnelle affiche désormais complet avec ses 9 membres.

La présidente de l’Assemblée nationale, Jeanine Mabunda, et son homologue au Sénat, Alexis Thambwe Mwamba, n’ont pas voulu assister à la cérémonie. Les deux appartiennent au Front commun pour le Congo (FCC), qui avait critiqué la nomination des nouveaux juges. Le premier ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba, n’a pas assisté non plus. Lui aussi est membre du FCC de Joseph Kabila.

Selon le FCC, Félix Tshisekedi aurait violé la Constitution en nommant les trois juges, explique Mediacongo. Pour le FCC, les deux juges que les nouveaux entrants remplacent, n’ont pas terminé leur mandat. Le FCC accepte pourtant l’un des trois nouveaux juges qui devait remplacer Benoît Lwamba, après la démission de celui-ci.

© CongoForum, 21.10.20

Images – source : Présidence RDC

Laissez un commentaire

Vous devez être connectés afin de publier un commentaire.