L’ULB va restituer des restes humains de l’époque coloniale à une université congolaise (CongoForum)

BRUXELLES – L’Université de Bruxelles (ULB) envisage de restituer des restes humains issus de la période coloniale à l’université de Lubumbashi (UNILU) dont elle est partenaire depuis que celle-ci a été créée à la fin des années ’50. Infos confirmées par des médias belges et congolais.

Selon une convention, signée par l’ULB et l’UNILU, dix crânes d’origine congolaise seront rapatriés. Pour quatre autres crânes il faudra encore déterminer les origines précises.

Dans un communiqué l’ULB explique que certains crânes font partie de collections d’anthropologie physique que des médecins et scientifiques proches de l’ULB ont constituées à la fin du 19e ou au début du 20e siècle. Des crânes et d’autres parties de corps de territoires au Congo avaient été transportés par des militaires ou des coloniaux belges.

Il faudra encore attendre quelques années pour voir la restitution concrète des 10 (ou 14 crânes). D’abord l’ULB va encore obtenir plus d’informations sur ces pièces.

Le recteur de l’UNILU, Gilbert Kishiba Fitula, espère que la restitution prévue aidera à ouvrir la voie vers « une coopération scientifique débarrassée du poids du passé ».

© CongoForum, 16.10.20

Laissez un commentaire

Vous devez être connectés afin de publier un commentaire.