Des voix s’élèvent pour désavouer le gros mensonge de TF1 sur les gorilles de montagne (CongoForum)

KINSHASA – Un reportage signé par Sarah Sissman et Thomas-Diego Badia, diffusé sur la TF1 le 9 novembre 2020 à 20 heures propage un gros mensonge selon lequel les gorilles de montagnes n’existeraient qu’au Rwanda fait réagir l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN) mais aussi les ambassadeurs de l’Union Européenne et des États-Unis en RDC, Jean Marc Châtaigner et Mike Hammer.

Annonçant le reportage, Gilles Bouleau, présentateur du célèbre journal télévisé de TF1 lance : « Nous irons à la rencontre de derniers gorilles de montagne qui vivent dans des forêts impénétrables du Rwanda », puis « Aujourd’hui, je vous emmène à la rencontre de derniers gorilles de montagne. L’espèce est menacée et ne vit plus qu’au cœur des forêts denses du Rwanda ». Puis le reportage de commencer par cette introduction : « Dans le Nord-Ouest du Rwanda, la chaine de montagnes des Virunga, abrite un trésor inestimable : les derniers gorilles de montagnes. Il en existe seulement un millier sur la planète. Et on ne peut les trouver qu’ici ».

Quelques jours après, l’ICC s’est donc interrogé. « Le journal de 20H00 du 19/11/2020 de TF1 en France, ignore-t-il que les 800 gorilles des montagnes sont repartis sur 3 pays : l’Ouganda, le Rwanda et la RDC ? Ils ont affirmé que ces primates n’existent qu’au Rwanda. Le parc des Virunga abrite aussi ces gorilles, n’oubliez pas », peut-on lire dans le magazine desknature.com. Les diplomates européen et américain ont aussi joint leurs voix à celle de l’ICCN. Jean-Marc Châtaigner, l’Ambassadeur de l’Union européenne dénonce et attend que cette erreur soit corrigée. « Erreur incompréhensible. Parc national des Virunga en RDC compte une des plus belles populations des montagnes des trois pays, avec un travail exceptionnel de préservation de l’IccnRdc et des naissances régulières. J’espère que TF1 corrigera vite sa boulette ! », a-t-il écrit sur Twitter.

Même son de cloche du côté de son homologue américain qui exige la correction. « …Corrigez tout de suite TF1…admettez votre erreur… », fustige Mike Hammer.

Ce qui n’est que normal car la RDC est considérée comme un scandale géologique. L’on se demande bien si cette affirmation relève d’une erreur ou d’une volonté de cette chaîne de télévision de répandre une contre-vérité. Et pourtant l’ICCN gère dans le pays, un patrimoine naturel et culturel de 9 parcs nationaux et une constellation de 80 réserves associées qui sont des domaines de chasse et réserves de faune couvrant une superficie de près de 200.000 km2 qui équivaut à 8% du territoire national.

Des plaintes improductives

Nombre de congolais estiment se plaindre ne suffit pas mais il faut plutôt engager des actions qui sous-tendent à reverser la tendance. Ils fustigent l’inaction des autorités en charge de la conservation de la nature. « La ligne de défense de plainte de la RDC et du complot permanent a montré ses limites. Les autres communiquent par les résultats, l’ordre et la discipline.

À d’autres de s’interroger. « Pourquoi l’ICCN ne produirait-il pas son propre documentaire et le diffuser sur une chaîne avec autant ou plus d’audience que TF1 ? La ligne de défense de a RDC consistant se plaindre tout le temps ne résout est déplorable alors que le Rwanda fait une opération, comment peut-il parler de ses concurrents en mieux ? ».

Engager des actions

Certainement, les congolais appellent à des actions concrètes et condamnent la léthargie et l’absence d’une politique visant à promouvoir la richesse de la biodiversité que regorge le pays. Ils pensent qu’il ne faut pas rester dans les jérémiades qui cachent dans la plupart de temps, l’incompétence. « Qu’est-ce que le Rwanda fait d’exceptionnel que la RDC ne saura t-elle pas faire ? Inviter une équipe de reportages de CNN et donner au monde notre version des faits n’est pas au-dessus de nos moyens? On se plaint trop sans travailler. Nous voulons que Dieu le Père vienne travailler à notre place ? », a conclu un observateur averti

© CongoForum – Arnaud Kabeya, 21.11.20

Image-source : wwf.fr

1 Comment

  1. jean-claude bimwala sur 23/11/2020 à 12:47

    Notre ligne de défense de plainte et du complot permanent a montré ses limites. Les autres communiquent par les résultats, le travail, l »ordre, la discipline. Au lieu de se plaindre de cette erreur volontaire ou non, l’ICCN ferait mieux de produire son propre document et le diffuser dans une aussi prestigieuse que TF1.

Laissez un commentaire

Vous devez être connectés afin de publier un commentaire.