Marie-Blandine : « Il faut revenir à la source pour développer sa vie » (CongoForum)

IDJWI – Marie-Blandine Ntawiniga Kasangati est une femme dans la soixantaine qui essaye de développer sa vie à base de l’agriculture sur l’île d’Idjwi où est né son mari. Elle a habité en Europe mais a préféré de rentrer au pays. Son mari et leurs enfants sont restés en Europe. CongoForum a pu rencontrer cette femme courageuse et enthousiaste qui voulait aller cultiver des champs à Idwji pour y créer des emplois pour d’autres femmes de l’île.

« Idjwi c’est l’île de mon mari », explique Marie-Blandine. « Il est né ici. Nous avions compris que nous avions beaucoup de champs qui restaient inexploités depuis beaucoup de temps. Pour cette raison j’ai décidé de rentrer et d’essayer de travailler dans ces champs afin de participer au développement de mon territoire et de la province du Sud-Kivu. J’ai commencé par planter les haricots, le soja, le maïs, l’ail, l’oignon , la patate douce et le café ».

CongoForum: Vous aviez votre vie en Europe mais vous avez quand même décidé de venir travailler à Idjwi, et cela à votre âge ?

Marie-Blandine: “Nous avons tout ce qu’il faut en Europe et à Kinshasa mais néanmoins je me suis dit qu’il fallait revenir à la source. Pas mal de gens à Idjwi sont sans travail et n’ont rien à faire en dépit de nos richesses naturelles. En travaillant dans nos champs nous pouvons donner du travail à une population qui est très pauvre. A une personne qui vient aider à cultiver on paye 2.000 francs congolais. C’est vraiment peu mais les gens viennent toujours en grands nombres, ils ont besoin de travail et ils vivent dans la souffrance ».

Une centaine de personnes

CongoForum : Vous engagez combien de personnes dans vos champs ?

Marie-Blandine : « Nous étions à 500 personnes à un certain moment mais faute de moyens nous avons dû réduire le nombre. En ce moment nous collaborons avec 100 hommes et femmes. Ces personnes savent prendre en charge leurs familles grâce à la petite somme d’argent qu’elles reçoivent chaque fin de la journée ».

CongoForum: Beaucoup de congolais préfèrent la vie en Europe ou à Kinshasa. Vous avez accepté de venir vivre au village. Quel est votre message aux autres ?

Marie-Blandine: “Selon moi, ils ont tort en tout cas. J’aime ma vie sur l’île. Les gens ici parlent avec franchise, avec amour, ils sont honnêtes. Ailleurs les gens ne vous portent pas dans leur cœur. Ici je me trouve dans une famille où nous vivons avec des femmes et un papa, avec amour ».

CongoForum : Vos produits récoltés, ils sont acheminés où ? 

Marie-Blandine : « Nos produits iront partout où les gens en ont besoin pour combattre la faim ».

CongoForum : Pensez-vous que l’agriculture peut contribuer à la consolidation de la paix et le développement dans la région ?

Marie-Blandine: “Tout à fait. Sans possibilités pour cultiver les femmes peuvent avoir de mauvaises idées. Quand elles savent cultiver avec nous, elles gagnent un peu d’argent. Elles sont satisfaites. Et comme ça on avance ».

CongoForum : Merci, Marie-Blandine, pour avoir répondu à nos questions.

© CongoForum – Paulin Munyagala, 16.11.20

Images – source: CongoForum / Paulin Munyagala

Laissez un commentaire

Vous devez être connectés afin de publier un commentaire.