Nord-Kivu: des jeunes des associations de Goma proposent des pistes de solutions pour les maux qui gangrènent la société (CongoForum)

GOMA – Des jeunes de la vie associative de Goma (Nord-Kivu) viennent de proposer des solutions aux différents maux qui gangrènent la société. Ils l’ont fait dans le cadre d’une table ronde qui s’est tenue le vendredi 20 novembre 2020.

Cette table ronde a réuni des jeunes membres d’associations et de mouvements citoyens de la ville de Goma. Les jeunes participants ont pu transmettre officiellement aux autorités politico-administratives provinciales, urbaines et communales un document qui explique comment eux voudraient résoudre ou diminuer plusieurs problèmes.

La transmise officielle de ces documents suit à des ateliers qui ont été organisés dans la ville. Ces ateliers ont donné aux jeunes l’occasion de s’exprimer et de faire des recommandations en faveur du développement de Goma et de la RDC, a expliqué monsieur Jedidia Mabela, chargé de programme à l’ONG Action pour la justice et le développement des droits humains (AJDDH).

« Aujourd’hui nous avons organisé une table ronde qui consiste à remettre officiellement le document produit par les jeunes sur les différents maux qui gangrènent la société ou la vie publique de Goma », a dit M. Mabela. Le document a été transmis aux autorités, à l’exécutif provincial, à l’assemblée provinciale, à la mairie, aux deux bourgmestres de la ville et aux services de sécurité. Les jeunes souhaitent que leurs propositions soient prises en compte dans l’élaboration et la mise en œuvre de la politique publique locale à Goma.

Emploi, éducation, infrastructures etc.

Dans leur note de plaidoyer les jeunes proposent des pistes de solutions dans différents domaines : l’emploi, l’éducation, l’énergie, les infrastructures, la pêche et l’élevage. L’ONG AJDDH promet de lancer deux comités avec tous les jeunes participants pour faire des plaidoyers chez les autorités, notamment auprès du gouverneur de la province, de l’assemblée provinciale etc.  

Les jeunes participants se sont montrés satisfaits de leur rencontre avec les autorités. C’est rare qu’ils aient l’occasion d’échanger avec les autorités pour s’exprimer librement en tant que citoyen du Congo. « Nous sommes très contents de ces échanges », dit Josué, un jeune gomatricien. « Nous espérons qu’ils vont tenir compte de nos recommandations ».

Les autorités représentées ont promis à leur tour de remettre le document à qui de droit pour faciliter un bon travail à ces jeunes gomatriciens.

© CongoForum – rédaction, 21.11.20

Images – source : CongoForum

Laissez un commentaire

Vous devez être connectés afin de publier un commentaire.