Inondations à Uvira: la ville victime des effets anthropiques (CongoForum)

UVIRA – L’année 2020 a été une année apocalyptique pour la ville et le territoire d’Uvira (Sud-Kivu). Les pluies qui se sont abattues ont causé plusieurs dégâts matériels et humains. Les avenues bordant les rivières Mulongwe et Kavimvira ont subi de graves destructions. Plusieurs maisons sont toujours englouties par les sables car les autorités urbaines ont interdit toute reconstruction sur ce site qu’elles déclarent impropres à la construction.

Depuis le début de cette saison pluvieuse, les rivières continuent à abandonner leurs lits et se déverser dans les quartiers. Le vendredi 8 janvier 2021 un atelier de restitution sur les catastrophes naturelles à l’intention des différentes couches de la population a eu lieu à l’hôtel de ville d’Uvira en présence ducDirecteur général du Centre de recherche en hydrobiologie, CRH-UVIRA, et de ses proches collaborateurs.

Les chercheurs du CRH-UVIRA signalent que a ville subit les conséquences des phénomènes qui se passent en amont de trois grandes rivières qui traversent la ville (Mulongwe, Kavimvira et Kalimabenge). Il s’est agi d’identifier les sites à hauts risques afin de montrer à la population d’Uvira la réalité sur les menaces environnementales qui pèsent sur la ville et de chercher une solution globale.

A base d’études sur les bassins versants des trois rivieres, sur le terrain, les chercheurs ont fait des constats amers. Avec la projection des images à l’appui, ils ont pu observer partout des collines dénudées, des pentes raides favorisant des glissements de terrain qui finissent par occuper les lits des rivières. Malgré cela, l’on a découvert que les activités anthropiques continuent à être menées dans les Moyens et Hauts-plateaux d’Uvira; il s’agit du déboisement, des feux de brousse et d’une pratique agricole qui s’avère trop archaïque.

Le maire d’Uvira, Kiza Muhato, appelle tout le monde à unir les efforts pour arriver à stabiliser la situation en amont et non en aval des rivières. Il se réalise qu’il faut agir vite. Le maire souligne que le problème est encore plus urgent à cause de la position géographique de sa municipalité coincée entre le Lac Tanganyika à l’Est et la chaîne de montagne Mitumba à l’ouest.

© CongoForum – Christian Kamuntu Muhigire, 11.01.21

Images: Mediacongo, CongoForum

Laissez un commentaire

Vous devez être connectés afin de publier un commentaire.