Nord-Kivu: la vie normale reprend à Goma, après l’éruption du volcan Nyiragongo (CongoForum)

GOMA – Quelques semaines après l’éruption du volcan Nyiragongo la vie normale reprend son cours dans la ville de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu. Cette situation normale est visible après que les autorités ont permis aux déplacés résidant à Sake (Masisi), au Rutshuru, à Butembo et à Bukavu (Sud-Kivu) de retourner dans la ville.

Déjà ce jeudi 10 juin 2021 l’on peut voir les banques ouvrir leurs portes ; des marchés, des magasins, d’autres activités reprennent également. La ville avait été paralysée après la décision des autorités d’évacuer dix quartiers.

Un banquier sur place constate un grand afflux de clients : « Depuis la réouverture des guichets il y a du mouvement du matin au soir. Tout le monde veut retirer de l’argent pour relancer ses activités. D’autres viennent pour recevoir de l’argent qui leur a été envoyé à partir d’autres villes et pays du monde ».

Et il continue : « Nous travaillons déjà, on n’a pas autre chose à faire, les  autorités nous ont demandé de reprendre nos activités et c’est pourquoi nous sommes ici. On espère que le volcan ne viendra plus nous déséquilibrer dans notre job ».

Situation dans les hôpitaux

Les hôpitaux ont commencé à recevoir de nouveaux patients depuis hier. C’est par exemple le cas pour l’hôpital Bethesda dans le quartier de Ndosho à l’Ouest de la ville. Les malades déjà présents dans cet hôpital ont dû subir beaucoup depuis l’éruption du Nyiragongo. Certains malades étaient abandonnés à leur triste sort par manque de soins, nous raconte un patient, monsieur Sukari Matabaro. Pour lui c’est une joie de voir l’hôpital reprendre ses activités quotidiennes. « Je suis souffrant mais je suis satisfait de voir passer des médecins qui viennent nous soigner. Après l’éruption ils nous avaient tous abandonnés, on craignait la mort ; maintenant on peut reprendre espoir ». Ce patient a déjà passé huit mois dans cet hôpital.

Dans l’enseignement les activités scolaires restent toujours suspendues jusqu’à nouvel ordre. Les enfants aimeraient bien revenir à l’école mais ils doivent encore patienter, en attendant un accord du gouverneur militaire du Nord-Kivu et des autorités scolaires locales.

© CongoForum – Paulin Munyagala, 10.06.21

Images – source : CongoForum / presse congolaise

Laissez un commentaire

Vous devez être connectés afin de publier un commentaire.