Montée de la criminalité à Goma: un autre jeune tué en plein état de siège, sous l’œil impuissant des autorités (CongoForum)

GOMA – La ville de Goma continue à faire peur bien que sous état de siège depuis plusieurs mois. Cette ville est au cœur d’un théâtre atroce qui se caractérise par une forme d’insécurité urbaine très accrue qui ne dit pas son nom. Jour après jour, la capitale de la province du Nord-Kivu ne cesse d’enregistrer les cas de tueries, vols, kidnappings et plusieurs autres formes de barbaries qui riment avec l’insécurité.

Le jeune Yves Kitoga a été abattu dans la soirée de  lundi 17 janvier 2022 par balle par des hommes armés non autrement identifiés, au quartier Himbi dans la commune de Goma, ceci un jour après la soutenance de son mémoire à l’Université Lumière de Bujumbura – extension de Goma.

Cela s’ajoute à d’autres cas d’assassinat de jeunes et aux enlèvements dans le chef-lieu de la province du Nord-Kivu, dont le dernier cas en date est celui d’un artiste musicien connu sous le nom de Black’s Balume, retrouvé mort puis abandonné sur les côtes du Lac Kivu vers Kituku.

Si pour les uns il faut que la population de Goma face preuve de la patience parce qu’une guerre qui a duré plus d’une décennie ne se termine pas en 8 mois comme sous le coup d’une baguette magique, les autres plutôt en ont ras-le-bol car c’est devenu de trop.

Séraphin Balume alias Black-S est un jeune musicien urbain de la ville de Goma. Il a été kidnappé le 14 janvier dernier aux alentours de 14h00 à en croire ses proches. Deux jours après, le 16 janvier 2022, son corps a été découvert en train de flotter sur les eaux du Lac Kivu. Les traces sur le corps de Séraphin ne montrent aucune preuve d’une noyade. Il a été plutôt tué et jeté dans le lac par ses bourreaux.

Les autorités sont-elles conscientes de ce qui se passe à Goma? C’est en tout cas la question que se pose plus d’une personne. Bien que la situation sécuritaire demeure très préoccupante dans la ville, le gouverneur militaire du Nord-Kivu et ses compagnons ont pris part à un match de football qui a opposé le gouvernorat de la province à l’Assemblée provinciale du Nord-Kivu; c’était dans la matinée de ce 17 janvier. Cette attitude qualifiée « d’indifférence notoire » par certains internautes a fâché plus d’un citoyen de Goma.

“Bravo monsieur le gouverneur militaire du Nord-Kivu pour la coupe. C’est l’insécurité qui gagne », a lâché un internaute qui requiert de l’anonymat.

On ne peut que constater que même sous l’état de siège l’insécurité se porte à merveille dans la province du Nord-Kivu.

© CongoForum – rédaction, 18.01.22

Image: Yves Kitoga

Source: Grands Lacs News

Laissez un commentaire

Vous devez être connectés afin de publier un commentaire.