“Une table ronde sur le Sud-Kivu, oui, mais à certaines conditions” (Christopher Bisimwa Safari)

(Opinion)

BUKAVU – La Dynamique Communautaire pour la Cohésion Sociale et le Développement en République Démocratique du Congo « DYCOD-RDC » a organisé récemment à Bukavu la réunion préparatoire de la table ronde pour le développement du Sud-Kivu. Christopher Bisimwa Safari (Ensemble) réagit à cette initiative.

“Je suis tout à fait d’accord avec le dialogue, mais pas n’importe lequel. Un dialogue de  trop, pas question”.

“De quel dialogue le Sud-Kivu a réellement besoin? Un dialogue qui cible les vrais problèmes des populations et les défis de la gouvernance qui viennent de nous faire perdre des décennies, sacrifiant ainsi des générations entières ; un dialogue, non pas de couloir ou de façade, mais de fond, un vrai dialogue qui permet d’atteindre les pistes, les vraies pistes de solutions pour le décollage réel de la Province”.

“Quelles sont les conditions de réussite d’un dialogue? L’objet doit être clair et précis, sans équivoque, et le sujet très bien défini”

“Les organisateurs doivent être des personnes crédibles, des gens qui inspirent confiance, pas des opportunistes, des populistes, à la recherche de positionnement et de moyens, musumba ou cop… Nous nous connaissons dans cette Province, on n’a pas besoin de n’importe qui pour organiser un dialogue qui doit aboutir à de bonnes résolutions opposables aux parties prenantes et à nos populations”.

“Les parties prenantes, ou les acteurs importants, doivent être animés de bonne foi, des gens qui cherchent l’intérêt commun par dessus tout. Pas vraiment les gens en mal de positionnement qui ont quelque peu contribué à la descente aux enfers, à la ruine de notre Alma mater”.

“Les participants: très bonne représentation des jeunes et des femmes, mais aussi les marginaux et les personnes vivant avec handicap, sans acception d’une catégorie de personnes, sans discrimination…””

Les acteurs sociaux et politiques pro démocratie ne doivent pas rester en marge, ils ont beaucoup à contribuer dans un forum qui vise à remettre la Province sur les rails,

Le moment,  l’opportunité et la nécessité doivent être bien réfléchis par les organisateurs”,

“Le lieu, bien choisi. Les moyens financiers et matériels et leur source, bien connus”.

“A éviter : faire d’un dialogue une fête, une foire, un lieu de tourisme et d’exhibition inutiles, une perte de temps, une activité organisée pour des agendas cachés avec des moyens occultes, pour flouer l’opinion publique et ou les populations. Bannir toute récupération politique politicienne et même sociale ( ça ne doit pas être une blanchisserie). Si c’est le cas, nous devons dire, NON”.

Christopher Bisimwa Safari

Personnalité politique du Sud-Kivu.

Haut cadre d’Ensemble.

Laissez un commentaire

Vous devez être connectés afin de publier un commentaire.